Trousse de premiers soins pour le chien

Trousse de premiers soins pour le chien

Trousse de premiers soins pour le chien

La trousse de soin est un élément essentiel des sorties avec son chien, mais savez-vous de quoi vous avez réellement besoin ?

Voici un guide des produits indispensables à faire figurer dans vos trousses de premiers secours canins. Bon il est évident que cela n’est pas exhaustif et que suivant les régions certaines choses seront utiles et d’autres non.

Photo

Déjà pensez qu’une trousse de secours ce n’est pas censé être petit ou réduit au minimum, si vous le pouvez prenez un peu plus que le nécessaire. Dans la « panique » il arrive que l’on gaspille certains produits.

Matériel de base

  • Gants stériles
  • 1 paire de ciseaux à bout ronds « infirmier »
  • 1 Pince à échardes
  • 1 pince à tiques
  • 1 rouleau Sparadrap
  • 1 Sangle pour museler
  • 1 Couverture de survie

Nettoyants/Antiseptiques

  • Serum physiologique
  • Biseptine, chlorexidine

Hémorragies

  • 1-2 Bandage velpeau
  • 1 Tampon compressif (CHUT)
  • 10 Compresses stériles (10×10)
  • 1 Filet tubulaire (doigt ou poignet suivant taille du chien)

Fractures

  • Attelles SAM SPLINT
  • Bande cohésive

Brûlures

  • Compresse hydrogel brûlure

Saison de chasse 2018-2019 dans le Puy-de-Dôme

Saison de chasse 2018-2019 dans le Puy-de-Dôme

Saison de chasse 2018-2019 dans le Puy-de-Dôme (63)

Ouverture de la chasse

En tant que propriétaires de chiens nous sommes nombreux à être confrontés aux chasseurs et à leur utilisation des espaces forestiers chaque année. Afin d’éviter les accidents veillez à ne pas prendre de risques lors de vos balades. Pour cela voici les dates d’ouvertures et de fermetures de la chasse pour le Puy-de-Dôme et les autres départements français.

 

Si vous êtes arrivés sur cette page en cherchant un autre département français, suivez l’un des liens suivants pour obtenir les informations que vous cherchez :

Listes des arrêtés d’ouvertures et de fermetures par département > office national de la chasse et de la faune sauvage

 

Pour l’essentiel du gibier du Puy-de-Dôme la saison 2018-2019 a débuté le 09 septembre 2018 et se terminera le 28 février 2019.

La chasse étant réglementée pour de nombreuses espèces différentes, les dates et périodes de chasses sont très variables et s’entendent sur toute l’année pour certaines, afin d’en savoir plus, n’hésitez-pas à consulter l’arrêté préfectoral de votre département.

 

Consulter l’arrêté préfectoral du Puy-de-Dôme

 

 

Sachez que par un arrêté du 2 août 2012, la chasse aux animaux classés nuisibles peut s’effectuer toute l’année. Pour connaitre les modalités et dispositions relatives à la « destruction » de ces animaux rendez-vous sur la page de l’ONCFS consacrée au animaux classés comme nuisibles.

 

Classification et zones territoriales des nuisibles pour le Puy-de-Dôme (63) :

Fouine : ensemble du département.
Martre : ensemble du département.

Renard : tout le département, sauf les cantons de : Herment, Bourg-Lastic, Tauves, Besse ainsi que les communes de : Heume-l’Eglise, Perpezat, Laqueuille, Murat-le-Quaire, La Bourboule, Le Mont-Dore.

Corbeau freux : les cantons d’Aigueperse, Aubière, Billom, Champeix, Chateldon, Clermont-Ferrand, Combronde, Cournon-d’Auvergne, Ennezat, Gerzat, Issoire, Lezoux, Maringues, Menat, Montaigut, Pionsat, Pont-du-Château, Randan, Riom, Saint-Germain-Lembron, Saint-Gervais-d’Auvergne, Thiers, Vertaizon, Veyre-Monton, Vic-le-Comte.

Corneille noire : tout le département sauf les cantons de Manzat, Pontgibaud, Herment, Tauves, La Tour-d’Auvergne, Ardes-sur-Couze, Saint-Germain-l’Herm.

 

Voir la liste des modalités de « destruction » des nuisibles par département.

La chasse au loup est ouverte !

La chasse au loup est ouverte !

Le loup en France

©Frédéric Vercaigne

©Frédéric Vercaigne

 

J’ai vu récemment un « reportage » sur la « plus grande » chaine de TV de France concernant les « ravages du loup sur les troupeaux ». Vous savez un de ces documentaires vomissant des vérités lobbyistes sur un sujet à peine expliqué et qui se contrefiche d’insinuer peur, haine et mépris.

J’ai donc trouvé nécessaire de parler du loup, car au-delà du sujet lui-même, il est redevient un sujet de société. L’homme s’autoproclame régisseur général de la nature car il croit en avoir le devoir et les moyens. Mais cette insupportable arrogance n’est pas l’essence de l’homme, elle est faite de culture et de superstitions.

Le loup en France aujourd’hui

 

Alors je vais synthétiser rapidement le contenu du reportage. On nous explique qu’une grande partie du territoire français est aujourd’hui colonisé par les loups et que cela pose des problèmes aux bergers. Seules les régions de l’Est et principalement du Sud-Est comptent une présence effective du loup, ne vous inquiétez-pas, nous ne sommes pas prêts de le croiser dans Paris. Les loups mangent des brebis et/ou des moutons et c’est une gêne pour les éleveurs. Le reportage suit donc des brigades autorisées par l’État à abattre des loups (une espèce protégée) et qui, de plus, dépassent les quotas de « prélèvement » -charmante allégorie n’est-il pas ?-.

État des lieux

En 2014 on dénombre un peu plus de 300 loups en France. Traversant les Alpes depuis l’Italie, ils réapparaissent au début des années 1990. Leur population avait jusqu’à présent tendance à augmenter mais depuis 2015 des mesures de « destruction » exceptionnelles mettent en danger cette espèce très protégée… Entre mauvaise volonté et superstitions, ça sent bon les relents d’ancien régime. La chasse est ouverte…

Pourtant l’espèce canis lupus fait partie des espèces strictement protégées par la convention de Berne de 1979. https://rm.coe.int/CoERMPublicCommonSearchServices/DisplayDCTMContent?documentId=0900001680304355

L’Union Européenne entend encadrer la régulation des populations de loups à travers la directive habitat. « Elle a pour objet de contribuer à assurer la biodiversité par la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvages sur le territoire européen des États membres où le traité s’applique. » http://www.loup.org/droit/directive.htm

Cependant les meurtres de loups sont en augmentation et la cabale s’accélère, la ministre de l’écologie Ségolène Royal a récemment demandé le déclassement du loup à la commission européenne. http://www.lafranceagricole.fr/actualites/predateurs-segolene-royal-veut-declasser-le-loup-de-la-convention-de-berne-1,0,15407169.html Pour le moment cette demande n’a pas abouti, mais elle révèle toute l’arrogance et le lobbying que représente l’électorat agricole et chasseur. L’assise de l’économie française sur son terroir d’élevage est un véritable frein à la cohabitation avec le loup. Ne nous y trompons pas, cette mesurette du plan de sauvetage de l’élevage de l’été 2015 n’est qu’une infime goutte d’eau. Cela ne sauvera pas l’élevage, le loup n’est pas responsable des agissements de la grande distribution et de la mondialisation.

« Ah bah non ! On va leur foutre deux, trois pierres dans la gueule et on va allumer des incendies… Mais faut pas déconner, ils y sont pour rien. » Roparzh – Kaamelott, Livre IV La Révolte III

 

Pour information, le pilotage du « plan loup » est mené par le préfet de la région Rhone-Alpes-Auvergne. http://www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/infoloup_8.pdf

Détruire la romance

La disparition du loup à la fin du XIXe siècle lui a donné une image romanesque empreinte de vie sauvage et de liberté. Les campagnes et les primes offertes à cette époque pour inciter l’éradication du loup ont été malheureusement très efficaces. D’une population stable à la fin du XVIIIe siècle, le loup était quasiment éteint à la fin du siècle suivant.

 

On observe aujourd’hui un retour à cette pratique – moins franche car il n’est pas possible de l’encourager – mais qui se fait au travers des médias en montrant les ravages du loup et en surfant sur une vague bien connue = la peur. Faire croire que le loup est une menace est la meilleure façon de s’accorder l’autorisation implicite de la population et à défaut son désintérêt…

Pourtant pour certains chercheurs, le loup et les peurs qu’il cristallise seraient en partie dûes à notre relation à la nature. Crainte et fascination sont deux sensations que provoque le loup sur nous et c’est cette liberté vis-à-vis du monde civilisé (et donc la perte de la nôtre) qui pourrait expliquer notre rejet inconscient de cet animal.

Quand on sait que près de 80% des français sont favorables à la cohabitation avec le loup (http://www.aspas-nature.org/wp-content/uploads/sondage-IFOP-loup.pdf) on s’étonne que l’État qui nous représente tue autant de loups chaque année.

Si l’opinion publique soutient le loup, il faut donc détruire son image pour pouvoir le tuer.

©Frédéric Vercaigne

©Frédéric Vercaigne

Une bête indomptable qui est pourtant devenue le « meilleur ami de l’homme »… c’est à ni plus rien comprendre

 

Dissonance cognitive

Toutes ces questions soulèvent pourtant de nombreux problèmes. La dissonance cognitive est le fait d’opposer deux cognitions/actions contradictoires. Vouloir tuer le loup tout en le protégeant est une forme de dissonance. Le fait de choyer le chien tout en repoussant le loup est une dissonance.

Si la grande majorité des Français sont favorables à la cohabitation avec le loup, ils sont pourtant consommateurs d’animaux d’élevage et entretiennent donc ce problème de « garde-manger ». Dans le même temps, les chasseurs « régulent » la nature en tuant les proies naturelles du loup que sont les ongulés. Et l’État censé protéger le loup joue le jeu de ses détracteurs… Dans cette logique, le loup ne doit ni manger les animaux que mangent les français ni les proies des chasseurs.

Certes la perte d’individus constituant les troupeaux est un « traumatisme » mis en avant par les éleveurs, mais il révèle que les habitudes pastorales prises en l’absence du loup doivent changer.

Je ne parlerai pas des animaux d’élevages en terme de productivité, les animaux ne sont ni des produits ni des chiffres. Mais de nombreuses aides financières ont été mises en place auprès des bergers pour indemniser les bêtes dévorées. http://www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/20151231_bilan_attaques_INTERNET.pdf

Pourtant par manque de moyens ou de volonté, la faute est entièrement portée sur le loup car c’est bien plus simple que de prendre deux Patous et de clôturer ses prés. On nous vante partout le terroir d’antan pour que l’on achète des fromages ou des viandes d’animaux alors que la plupart des bergers ne surveillent plus leurs troupeaux, conséquence d’un territoire exempt de loups.

L’efficacité de la protection des troupeaux par des chiens est pourtant prouvée en Italie et en Espagne.

Pour en revenir au reportage une chose m’a interpellé en ce sens.

Des éleveurs avaient suspendu des moutons au bord d’une route pour montrer les « ravages du loup ». Tenter de rallier l’opinion publique à une cause est compréhensible, mais quand il s’agit de montrer des moutons égorgés par un loup, il ne faut pas oublier que tôt ou tard le dit mouton aurait fini égorgé de la main de l’homme. Cela fait-il vraiment une différence ?

Notre violence est-elle plus justifiable ? Nous exterminons des milliards d’animaux d’élevage chaque année, le steak de nos assiettes est bien plus cruel qu’un loup qui se nourrit.

Pour rappel, sur l’ensemble du cheptel, 90% des animaux sont abattus par l’homme, un peu moins de 10% par des maladies et autres causes et dans tout ça le loup ne représente que de 0,2 à 0,5% des morts.

Sommes-nous à ce point incapables de partager, le profit exige-t-il systématiquement l’éradication de la concurrence ?

 

Des reproches ?

Destructions

Ce que l’on reproche au loup c’est de se nourrir sur le bétail, mais en réalité, il n’est question que de préjugés, de vanité et de menue-monnaie.

Les éleveurs qui vivent en grande partie des subventions, trouvent là un prétexte bien pratique pour maintenir les aides et éviter une surcharge de travail. Le monde évolue, il faut s’adapter et ne pas essayer d’adapter le monde à soi. L’État indemnise en moyenne une brebis à hauteur de 150€, un garde habilité détermine si l’attaque est celle d’un loup ou non. En général cette détermination se fait comme suit : 20% = loup, 20% = autre, 60% = indéterminé.

Dans le dernier cas, le doute revenant à l’éleveur, l’animal est indemnisé de fait. http://www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/ods/Donnees_constats_2014-internet_cle7818ff.ods

Les chasseurs qui ne sont jamais bien loin, ne sont pas prêts à partager leurs quotas de cartouches avec quelques loups qui ont l’arrogance de prélever une partie de leurs trophées. Il sont donc tout naturellement présents à leurs côtés et les médias qui relaient positivement leurs agissements jouent le jeu du faux.

Dans le documentaire, on nous présente des images d’illustration d’attaques nocturnes de loups sur des troupeaux non gardés. Déjà il n’y a aucune certitude qu’il s’agisse de loups et non pas de chiens. Je n’ai trouvé aucune donnée fiable, mais on estime à 100 000 le nombre d’animaux d’élevage tués par des chiens en France. Contre moins de 10 000 pour les loups en 2014.

Et je croise suffisamment de chiens de toutes origines pour savoir que les chiens tuent de très nombreux animaux d’élevages, par jeu ou par prédation.

L’utilisation d’archives non contractuelles semble être un procédé commun. Il y a quelques jours (bien après le fameux documentaire) et toujours sur la même chaîne, un reportage montrait des brebis égorgées puis une photo de loup apparait avec un commentaire : le responsable a été pris en photo juste avant l’attaque… Bien entendu encore un troupeau dispersé et sans chien. Quand on met en place des pièges photos on peut peut-être protéger aussi son troupeau ? Là c’est un peu vient me voir que je puisse t’accuser…

De nombreux chiffres clés dans cet article : http://ecologie.blog.lemonde.fr/2014/03/05/dix-verites-et-contre-verites-sur-le-loup/

Dangerosité

Le loup N’ATTAQUE PAS L’HOMME ! A quelques rares exceptions et notamment des cas de rages.

©Frédéric Vercaigne

©Frédéric Vercaigne

http://loup.fne.asso.fr/fr/sur-les-traces-des-predateurs/loup/argumentaire.html

Dans le reportage on suit ensuite une battue au loup durant laquelle un jeune sanglier est tué – il devait gêner, ou alors ils se sont trompés, ou alors c’est juste la peur de rentrer « broucouille » – bon ils finissent quand même par avoir un loup.

Alors en règle générale, à ces heures de grandes audiences les médias sont plus tatillons sur les violences, mais là montrer un loup ensanglanté tué de deux balles dont une qui lui a brisé la patte ne semble pas choquer.

On nous explique que c’est un animal d’une quarantaine de kilos (c’est incroyable !) « qu’il semble féroce le prédateur sur le plan rapproché fait sur son regard vide… » Mais le plus « drôle » c’est le commentaire de la personne qui présente la prise en expliquant que le loup a une mâchoire très puissante pouvant exercer 140kg de pression au centimètre carré et que c’est beaucoup plus qu’un chien.

POUR RAPPEL des chiens il y en a de 1kg et d’autres de 120kg ; oser imaginer ne serait-ce qu’une seule seconde que le rapport de puissance reste constant est illogique et ridicule. Certes le loup a des crocs bien plus longs que les chiens, oui lui chasse encore. Mais certaines mâchoires de chiens sélectionnées pour mordre dépassent largement les 140kg de pression au centimètre carré.

Je faisais déjà des bonds mais là j’étais atterré, pourquoi aurait-on aujourd’hui besoin de faire croire aux enfants et surtout à leurs parents que le loup qu’ils ne verront JAMAIS ( !!!!) dans la nature est une menace pour eux… Pourquoi nous demander de prendre parti dans la mise à mort d’animaux alors que des solutions existent pour se prémunir de leurs actions ?

Déjà parce que les éleveurs et chasseurs sont souvent les mêmes individus, qu’ils ont de grandes influences sur les localités par le biais de fonctions municipales et que cela influe sur les députés qui ont besoin de cet électorat. Alors si on pouvait autoriser la chasse au loup ça serait l’occasion de tirer quelques cartouches sur un animal intouchable. Et l’interdit c’est cool.

 

Des solutions ?

De nombreux pays comme l’Italie possèdent un pastoralisme en cohabitation avec le loup et on dénombre pourtant peu de pertes du côté des brebis, moutons, etc.

Pourquoi ?

Plusieurs choses, l’utilisation de chiens de bergers, de clôtures électriques et d’une présence humaine permanente.

Se protéger du loup

Dans le documentaire, la caméra nous laisse nous émouvoir d’un berger obligé de dormir dans sa voiture près de son troupeau pour le protéger…

On a l’impression qu’en France les bergers ont oublié que le pastoralisme exige une surveillance continue. Leurs ancêtres le faisaient et exterminer le loup ne permet qu’une chose, préserver des conditions de travail. La chasse se base sur l’idée que c’est une pratique ancienne et traditionnelle, comment le pastoralisme qui se veut terroir pourrait-il lui se passer de cet aspect ?
Concernant les résultats en Espagne et en Italie : http://www.loup.org/spip/Eleveurs-d-Espagne-et-d-Italie-une,423.html

De nombreux acteurs du secteur sont conscients et agissent, mais il est important de trouver les arguments pour motiver ceux qui sont réticents.

Le coût de cette protection est évident. Là où autrefois toute une famille travaillait sur son troupeau, aujourd’hui on exige des prix très bas sur la viande et donc sur le coût d’élevage des animaux dont elle est issue. Le métier est tributaire d’une main d’œuvre pas chère et courageuse.

Le problème est notre consommation de produits animaux, des prix toujours plus bas et d’un appauvrissement du secteur agricole. Des métiers/emplois disparaissent en grand nombre chaque année et ces mutations sont normales. Si l’heure de l’élevage est venue, pourquoi ne pas se convertir ? Élever des animaux est probablement plus fastidieux que de produire des fruits et légumes alors pourquoi ne pas se convertir, au moins les loups n’y touchent pas^^

 

Conclusion

La présence du loup en France suscite de nombreuses questions et place au cœur du débat notre capacité à nous intégrer à notre propre environnement.

On se veut gestionnaire de la nature, mais nous la gérons comme une ressource, or rien de ce que la terre peut avoir engendré ne nous est légitimement dévolu. Tout ceci n’est qu’un choix de société.

Nous devrions encourager l’État à faire son travail objectivement en soutenant et en aidant les plus faibles à développer des alternatives. Si nous citoyens pouvions faire preuve de plus de respect et de tolérance, nous verrions bien que le loup est tout autant victime que les autres et que rétablir la dignité des faibles est une notion morale juste et indispensable.

Le loup devrait donc rester protégé pour que nos écosystèmes soient fonctionnels, il faudrait donc aider les éleveurs à protéger leurs troupeaux.

Ou alors on peut les aider à se convertir à la production de fruits et légumes. Les loups n’en mangeant pas, et si on ne les a pas tous tués ils pourront réguler les mangeurs de carottes…

 

Quelques rappels de liens :

http://www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/ods/Donnees_constats_2014-internet_cle7818ff.ods

http://www.cap-loup.fr/actualites_cap-loup/non-a-la-chasse-aux-loups-manifestations-a-lyon-et-a-nice-2/

http://www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/201409-PUB-PlanActionNationalLoup20132017_web_cle278d31.pdf

http://www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/mission-loup-r1323.html

http://loup.org/spip/Les-bergers-malades-du-loup,1161.html

 

 

 

 

Dominance hiérarchique chez le chien – Une nouvelle vision ?

Dominance hiérarchique chez le chien – Une nouvelle vision ?

Dominance hiérarchique chez le chien – Une nouvelle vision ?

Au fil de mes rencontres je suis toujours autant étonné de la grande vivacité des idées reçues que véhicule la pensée commune sur les chiens… Combien de fois ai-je entendu « mon chien est un dominant », « on l’a mis sur le dos et il a mordu le gamin » ou encore « il le sait bien ce salopard qu’il a fait une connerie »…

 dominance hiérarchique chez le chien, libérez les chiens

Préparez-vous au pavé, aujourd’hui c’est lecture… Cela fait un bout de temps qu’il est dans les cartons cet article, notamment parce qu’il m’a été un peu long de rassembler tous les artifices de cette magnifique photo de couverture…

 

Alors comme beaucoup d’entre-nous, à une certaine époque, j’ai entendu et usité le terme de dominance et la plupart du temps à mauvais escient… Ce que l’on ne comprend pas toujours, c’est qu’un chien ne cherche pas à être khalife à la place du khalife, il a bien mieux à faire croyez-moi.

Lorsque j’ai récupéré mon chien Arkos en 2009, il correspondait aux « critères » de dominance, car il était difficile à éduquer, qu’il ne savait pas rester seul et qu’il était relativement bagarreur. Il n’avait jamais reçu la moindre éducation et du haut de ses cinq ans, difficile pour lui de comprendre tous ces bouleversements.  J’ai beaucoup appris de lui : il m’a appris la patience, la justesse et la cohérence, car la vérité c’est que ce chien est épris de liberté et que je ne l’avais pas compris.

Là où je voudrais en venir, c’est que je trouve préjudiciable pour les chiens, tout comme pour les propriétaires d’aborder un chien par un angle aussi réducteur et ethno-centré que le concept de dominance. Un chien est tout autant que nous un animal qui aspire à vivre sa vie, sauf que malheureusement pour lui, nous nous trouvons sur son chemin et que cela implique souvent des contraintes et des sacrifices…

Désormais nous sommes nombreux à être partisans de cette nouvelle vision ; certains sont prosélytes, d’autres moins, mais tous sont amoureux des chiens et de ce qu’ils sont. Mon sentiment est qu’aujourd’hui au-delà des personnes qui véhiculent ces idées (qui sont de moins en moins nombreuses à mon sens), nous devons faire face à la pensée commune et à son extraordinaire inertie.

 

Pourquoi cette vision du chien et pourquoi s’opposer à l’éducation « lupo-centrée » ?

Au départ le concept a été développé par l’étude du loup pour comprendre le chien.

Pourtant, le chien n’est pas un loup, il a beau avoir un patrimoine génétique commun et descendre du loup gris, cela ne fait pas de lui un loup. L’homme détient un patrimoine génétique commun à 90% avec le rat, cela ne fait pas de nous des rongeurs (amis scientifiques ne vous offusquez-pas il s’agit là d’une hyperbole). C’est faire l’impasse sur un processus de plus de 10 000 ans de domestication.

Alors pourquoi considérer le chien comme un loup ?

Certainement par facilité : ce sont des canidés alors ça doit plus ou moins marcher pareil…

La plupart des chiens ne vivent plus en meute, ils cohabitent le plus souvent dans des groupes sociaux composés d’humains et d’autres espèces.

Dans cet environnement, la meute ne peut biologiquement pas exister ; le chien sait que nous ne sommes pas des chiens, de plus il n’a pas vraiment d’intérêt à vivre parmi ses congénères puisqu’il profite de sa relation avec l’homme (on est d’accord ça dépend lesquels…).

Un chien de ferme par exemple, qui vit seul parmi d’autres espèces, n’éprouve pas vraiment le besoin de meute. Il n’a pas de velléités sur les différents groupes d’espèces si ce n’est les protéger, il vit le plus souvent en marge de la famille, dans la cour, les granges, etc. Il n’a pas besoin qu’on le domine pour vivre, il vit sa vie, on lui offre le logis et le couvert, lui il garde, chacun y trouve son compte. Bien entendu cet exemple n’apporte qu’une observation intrinsèque des besoins d’un type de chien en particulier et non pas d’un chien de famille, mais c’est avant tout de comprendre le principe.

 

L’éducation « traditionnelle » base ses principes sur l’effet de meute et place l’homme comme un super dominant devant régir la vie de son chien pour ne pas que celui-ci le fasse à sa place.

Mon avis sur le sujet, c’est que la technique est simplifiée, on ne s’attarde pas à comprendre le chien, il est dominant ou soumis un point c’est tout. Pensez-donc, qu’une super technique faisant son affaire de toutes les situations et de tous les chiens, c’est bien pratique et facile à prendre en main. Parce qu’au final si on bride tout on n’a plus de problème et ce qui compte c’est qu’il n’y en ait plus…

La difficulté c’est la relation homme-chien, comme la grande majorité des problèmes de comportements viennent d’une mauvaise communication inter-spécifique, il est plus facile de mettre les individus en situation de toute puissance que de s’attarder à ajuster leurs attitudes à leur chien et à leurs caractères.

Le hic c’est que bien souvent l’aspect tronqué de l’étude comportementale pousse le chien dans certains travers, notamment la frustration, l’apathie ou le non épanouissement de soi – ce qui a tendance à engendrer des troubles collatéraux -. Si on n’adapte pas les solutions aux individus et aux chiens, on ne fait qu’imposer l’arbitraire ; or lorsque l’on a besoin d’aide, on aime que cela soit personnalisé, adapté, et pour les chiens c’est pareil…

Je ne suis pas un grand fan du chien-machine (je préfère le chat…), – ce que m’a appris mon Border et que d’autres personnes vivent, je pense notamment aux propriétaires de races nordiques (Malamute d’Alaska, Husky, etc.) et aux récents hybrides de loups (Saarloos, Loup Tchèque, etc.) – c’est que le chien a une volonté propre. Ce genre de méthode manichéenne ne laisse pas de place à l’expression pour les chiens ayant une grande force de caractère.

Si le chien résiste il faudra le briser, et entre temps on aura souffert autant que lui, parfois pris de gros risques avant que ce dernier ne jette l’éponge et sombre dans l’inexistence.

Je schématise bien entendu, mais ce genre de situation existe.

 

Le chien reflet d’une relation

Alors quand j’entends « mon chien est un dominant on ne peut rien en faire », et que dans le même temps on ne supporte pas la violence physique sur son chien, je crois qu’il y a l’idée mais pas le geste… La violence morale est tout aussi désastreuse que la violence physique…

L’effet Pygmalion, détermine que la façon dont nous imaginons notre chien – ou enfant c’est pareil –  va le pousser à se conformer à cette image. Un chien dominant ne le serait-il pas simplement parce que nous lui intimons de l’être ? Alors si nous arrêtons de l’être ne pourrait-il pas se conformer à une nouvelle image ?

Le chien est le reflet de ce que nous sommes, nous devons y penser avant de l’imaginer vengeur, malhonnête ou dominant. Le fonctionnement en « miroir » est finalement assez logique : si votre approche est agressive, excitée, nerveuse, stressée, etc. le chien adaptera sa vision et sa réaction. L’excitation favorise l’excitation tout autant que la violence, le stress et la peur… Si une relation est basée sur les cris et l’excitation, il aura l’impression que le monde fonctionne de cette façon.

Soyez apaisé, obtenez par la répétition, l’opposition et non la force, le cri ou la menace.

Alors pourquoi changer ?

Je pourrais parler des concepts « traditionnels » que sont l’interdiction d’accès au canapé, au lit, ou encore de manger avant ses « maitres », etc. mais étant donné que ces concepts arbitraires ne représentent rien de logique pour moi, je prendrais un exemple courant et révélateur :

Je  rencontre fréquemment des familles (et je ne suis pas le seul), à qui on a expliqué que si le chien est agressif ou qu’il fait une bêtise, il faut le mettre sur le dos de force.

Alors mon avis/conseil : Mettre un chien de force sur le dos est un acte violent dans la communication canine. Pensez qu’au delà de ce comportement, le chien n’a pas d’échappatoire si ce n’est la morsure car : rien pour lui n’existe au delà de cette posture  de soumission si ce n’est la morsure de dégagement par peur ou irritation.

Une punition doit toujours être mesurée et juste, les chiens sont sensibles aux comportements inadaptés ou injustifiés et c’est souvent ce qui provoque les accidents. Combien de fois à cette affirmation j’ai demandé si le chien avait mordu ou montré les dents et que l’on m’a répondu oui… Une punition ne doit pas durer et faire immédiatement suite à l’acte répréhensible. Apprenez à observer l’apaisement, pour un chien c’est une excuse, pensez que ce n’est pas un humain! Imposer une posture d’excuse lorsque l’on n’est pas légitime pour le faire est difficilement acceptable pour un chien. Si l’on vous obligeait à vous excuser pour quelques chose qui ne vous parait pas juste ou justifié de la part d’un individu, quelle serait votre réaction ?

Avant tout il faut apprendre à comprendre son chien et remettre en question ses actions ; savoir si ce que l’on fait est juste et respectueux d’un animal ne peut pas passer par l’imposition arbitraire d’attitudes éthologiquement infondées.

Les raisons sont nombreuses, mais certains travers et certains personnages du monde canin continuant à promouvoir ce genre de concepts est à mon sens dangereux pour l’avenir du chien dans son mode de vie actuel. On ne parle plus du chien de chenil cantonné au fond du jardin et sorti uniquement pour travailler : accepter un animal de compagnie au sein du foyer c’est l’intégrer comme tel et c’est faire le choix d’accepter ses différences, ses contrariétés, etc.

 

 

Pour finir je remercie infiniment mon chien, grâce auquel je n’ai pas suivi cette voie. Nos chiens sont exceptionnels pour chacun d’entre nous et tant pis s’il finit de renifler sa pissette avant de revenir me voir.

Après tout il est égoïste de vouloir à tout prix leur faire faire ce que l’on veut.

Je m’arrête là, c’est un sujet sans fin comme bien d’autres…

Pour tous ceux qui en veulent plus, jetez-vous – entre autres – sur les ouvrages de Barry Eaton et de John Bradshaw.

Les plages autorisées aux chiens en 2017

Les plages autorisées aux chiens en 2017

Les plages autorisées aux chiens en 2017

Liste des plages autorisant les chiens en France en 2015

Hi Folks, if you want to see the english version follow this link : French ocean and sea beaches allowed to dogs 😉

Cette liste est probablement non exhaustive, elle provient en majeure partie du magazine « 30 millions d’amis » de juin 2015.

Pour voir les lieux en réel sur la carte interactive rendez-vous sur www.Wooftrotter.com

Liste des plages autorisées aux chiens en 2015 sur wooftrotter

Partagez vos lieux et trouvailles en vous inscrivant gratuitement!

 

Plusieurs plages n’acceptent plus les chiens, pour ceux qui ont leurs habitudes, soyez vigilants!

MAJ  26/07/16 : Les plages de Saint Michel Chef Chef et Tharon sont désormais intedites du 15 juin au 15 septembre (07/2016) ! Ajout Bretignolles-sur-Mer, La grande Motte, Gujan-Mestras, Villers-sur-mer, île de Noirmoutier, Lacanau, etc.

Pétition : http://www.petitionpublique.fr/PeticaoListaSignatarios.aspx?pi=Porniche

 

Distinguons déjà deux choses afin d’alléger la recherche :

  1. Les plages en Méditerranée (06, 11, 13,34, 66, 83, 2A, 2B)
  2. Les plages sur l’Atlantique et la Manche (14, 17, 22, 29, 33, 35, 40, 44, 50, 56, 59, 62, 76, 80, 85)

 

En vert les plages autorisées aux animaux
En jaune les plages autorisées à certaines heures
En rouge les plages interdites

Les sources internautes, police, mairies, offices de tourismes sont indiqués pour chaque commune.

 

1- Les plages en Méditerranée

06 – Alpes Maritimes (voir les plages de Provence Alpes Côte d’Azur sur la carte)

  • Cagnes-sur-Mer = A partir de l’hippodrome jusqu’à Villeneuve-Loubet (en laisse).
  • Cap-d’Ail = Uniquement sur la plage Pointe des Douaniers (en laisse).
  • Nice = Uniquement port de Carras (en laisse).
  • Les plages du Petit Nice et de la Lagune sont totalement interdites aux chiens,même tenus en laisse, de juin à fin août. (internaute)
  • Menton = Uniquement sur la plage du Casino et plage Hawai (en laisse).
  • Roquebrune-Cap-Martin = Uniquement sur la plage Golf Bleu ouest et du Gorbio (en laisse).
  • Villefranche-sur-Mer = Uniquement au fond de la plage des Marinières (en laisse).
  • Villeneuve-Loubet = Uniquement sur la plage de Vaugrenier (en laisse).

11 – Aude (voir les plages du Languedoc-Rouissillon sur la carte)

  • Narbonne = Uniquement sur la plage non surveillée (en laisse).
  • Port-la-Nouvelle = Uniquement sur la plage non surveillée (en laisse).
  • Port-Leucate = Uniquement sur la plage non surveillée (en laisse).

13 – Bouches-du-Rhône (voir les plages de Provence Alpes Côte d’Azur sur la carte)

  • La Ciotat = Espace de liberté réservé aux chiens aux Capucins.
  • Marseille = « Emplacement réservé aux chiens au niveau des portes du prophète sur la gauche » (internaute).
  • Port-Saint-Louis-du-Rhône = Uniquement tenus en laisse.
  • Piémanson (Salin-de-Giraud) = Accessible aux chiens depuis le poste de surveillance – hors saison = ok
  • Sainte-marie-de-la-mer = « Plages Est autorisées aux chiens en liberté d’après l’office de tourisme. 3 plages en anses seraient réservées aux chiens à l’entrée du village à coté de l’embarcadère du Kon tiki » (internaute).

34 – Herault (voir les plages du Languedoc-Rouissillon sur la carte)

  • La Grande-Motte = Autorisés de l’accès 60 au Grand Travers, sans restriction de laisse d’après l’office de tourisme. « Sur le reste de la commune, uniquement tenu en laisse d’après l’office du tourisme » (internaute)
  • Portiragnes = « Interdit aux chiens, même en laisse. Plages classées natura 2000 et protégées par le conservatoire du littoral… » La mairie négocierait actuellement pour une portion de plage à l’horizon 2015… (Internaute, confirmé office de tourisme)

66 – Pyrénées Orientales (voir les plages du Languedoc-Rouissillon sur la carte)

  • Argelès-sur-Mer = En laisse au sud de la digue et au niveau de la réserve naturelle.
  • Canet-en-Roussillon = Uniquement sur les plages non surveillées (en laisse).
  • Collioure = Autorisés au Nord de la plage Saint Vincent (en laisse).
  • St-Cyprien = Autorisés en laisse sauf entre le port et la place Maillot.

83 – Var (voir les plages de Provence Alpes Côte d’Azur sur la carte)

  • Bandol = Uniquement tenus en laisse sur les plages de galets hors du centre ville.
  • Fréjus = Uniquement tenus en laisse sur la plage des Esclamandes.
  • Saint-Cyr-sur-Mer= Uniquement tenus en laisse sur la plage de galets de Port d’Alon.
  • Sainte-Maxime = Uniquement tenus en laisse sur la plage des Éléphants.

2A – Corse du Sud (voir les plages de Corse sur la carte)

  • Ajaccio = Uniquement tenus en laisse.
  • Bonifacio = Uniquement tenus en laisse.
  • Porticcio = Uniquement tenus en laisse.
  • Porto-Vecchio = Uniquement tenus en laisse.
  • Propriano = Uniquement tenus en laisse sur les plages du Lido, Manchine et Capolla-la-Rose.

2B – Haute Corse (voir les plages de Corse sur la carte)

  • Bastia = Uniquement tenus en laisse.
  • Saint-Florent = Uniquement tenus en laisse.

 

2- Les plages sur l’Atlantique et la Manche

14 – Calvados (voir les plages de la Normandie sur la carte)

  • Cricqueboeuf = Uniquement tenus en laisse.
  • Saint-Côme-de-Fresné = Uniquement tenus en laisse.
  • Sainte-Honorine-des-Pertes = Uniquement tenus en laisse.
  • Cabourg = Seulement à droite de la desserte à bateau du Cap Cabourg.
  • Luc-sur-Mer = Sur la digue et sur la plage côté Lion-sur-Mer.
  • Ouistreham-Riva-Bella = Secteur à droite du poste N°1 et du Car Ferry, tenus en laisse.
  • Saint-Aubin-sur-Mer = En laisse sur la promenade et à l’est de la plage après le club de voile.
  • Blonville-sur-Mer = Avant 10h00 et après 19h00 tenus en laisse.
  • Deauville = Avant 10h00 et après 19h00, à marrée basse et tenus en laisse.
  • La Brêche-d’Hermanville = Avant 9h00 et après 19h00 sur la plage et tenus en laisse sur la digue.
  • Langrune-sur-Mer = Uniquement sur la digue tenus en laisse.
  • Le Home du Corps de Garde = Avant 9h00 et après 20h00 entre l’avenue des Devises et la rue Bracke-Morel.
  • Trouville-sur-Mer = Avant 10h00 et après 19h00 sur la plage et tenus en laisse sur la promenade des Plances toute la journée.
  • Villers-sur-mer : « chiens interdits sur la plage surveillée mais ok sur la digue bétonnée en laisse, ce qui vous permet d’aller au-delà de l’école de voile, direction Houlgate, au pied des falaises des vaches Noires et là, à marée basse, nous avons toujours pu laisser courir nos 4 lévriers en liberté, avec bcp d’autres chiens, sans jamais être inquiétés. » (internaute)

17 – Charente-Maritime (voir les plages d’Aquitaine-Poitou-Limousin sur la carte)

  • Ars-en-Ré = Tolérés si tenus en laisse à l’exception des la plage de la Grange et du Martray.
  • Châtelaillon-PLage = Les chiens sont interdits du 1er juin au 30 septembre (Mairie).
  • Dolus-d’Oléron = Acceptés entre la Passe de l’Ecuissière et l’épi rocheux transversal (en laisse).
  • La Palmyre-les-Mathes = Autorisés uniquement du chemin des Corsaires à la baie de Bonne-Anse (en laisse).
  • Saint-Clément-des-Baleines = Uniquement la côte sauvage (en laisse).
  • Les Portes-en-Ré = Avant 9h00, entre 13h00 et 14h00 et après 19h00 (en laisse).
  • La Rochelle et Aytré = « En suivant la piste cyclable entre ces deux villes, il y a une crique appelée plage de roux , elle n’est ni surveillée ni interdite. Il y a quelques bancs de sable mais beaucoup de galets c’est une partie du littoral non soumis à réglementation ( comme la plupart des zones SAUF les plages reconnues ) » (internaute)

22 – Côtes-d’Armor (voir les plages de Bretagne sur la carte)

  • Saint-Michel-en-Grève = Tenus en laisse, sauf sur en zone de jeux de plage.
  • Saint-Quay-Portrieux = Uniquement sur la grève de Fonteny (en laisse).
  • Trébeurden = Uniquement sur la plage de Notenno (en laisse).
  • Fréhel-les-Sables-d’Or = Uniquement sur la baie de la Fresnaye et sur toutes les plages avant 9h00 et après 19h00.
  • Plérin = Avant 10h00 et après 19h00 (en laisse).
  • Plestin-les-Grèves = Avant 9h00 et après 20h00 (en laisse).
  • Plouezec = Avant 9h00 et après 20h00 (en laisse).
  • Plouha = Avant 10h00 et après 20h00 (en laisse).
  • Plougréscant = Avant 9h00 et après 19h00 (en laisse).

29 – Finistère (voir les plages de Bretagne sur la carte)

  • Cléder = Uniquement tenus en laisse.
  • Kerlouan = Uniquement tenus en laisse.
  • Lanildut = Uniquement tenus en laisse.
  • Portsall-Ploudalmézeau = Uniquement tenus en laisse.
  • Plouhinec = Uniquement tenus en laisse.
  • Plounévez-Lochrist = Uniquement tenus en laisse.
  • Carantec = Uniquement sur la grève (en laisse).
  • Roscoff = Uniquement sur les plages de Pou Louz, Laber et Perharidy.
  • Cléden-Cap-Sizun = Avant 10h00 et après 19h00 tenus en laisse.
  • Ploujinec = Avant 9h00 et après 19h00 (en laisse) .
  • Santec = Avant 10h00 et après 19h00 tenus en laisse.

33 – Gironde (voir les plages d’Aquitaine-Poitou-Limousin sur la carte)

  • Hourtin = Uniquement sur les plages non surveillées (en laisse).
  • Gujan-Mestras = « à Gujan-Mestras, allez en face de la gare de Gujan, c’est une chouette plage connue des gens du coin où se trouvent les cabanes des ostréiculteurs. » (internaute)
  • Lacanau = « Interdits sur toutes les plages de la commune, surveillées ou non, quelques soit l’heure ou la saison. « (internaute – Police)
  • Lanton = Uniquement sur les digues, tenus en laisse.
  • La Teste-de-Buch = Uniquement sur la zone sud de Salie-Nord et Wharf (en laisse).
  • Le Verdon-sur-Mer = Uniquement sur les plages non surveillées (en laisse).
  • Naujac-sur-Mer = Uniquement sur les plages non surveillées (en laisse).
  • Saulac-sur-Mer = Uniquement sur les plages non surveillées (en laisse).
  • Vendays-Montalivet = Entre la plage surveillée et la plage du camping naturiste.
  • Cap-Ferret = « Les chiens seraient acceptés après la limite de baignade surveillée » (internaute).
  • Le Porge = « Chiens autorisés en laisse en zone non surveillée (300m au nord ou au sud du seul poste de surveillance). Le parking étant bien plus long que les 300m nécessaires, cela peut être pratique ;). Pour info, la plage de la Jenny (naturiste) est à plusieurs Km au sud » (internaute)

35 – Ille-et-Vilaine (voir les plages de Bretagne sur la carte)

  • Cherrueix = Uniquement tenus en laisse.
  • Hirel/Vildé-la-Marine = Uniquement tenus en laisse.
  • Le Vivier-sur-Mer = Uniquement tenus en laisse.
  • Saint-Benoît-des-Ondes = Uniquement tenus en laisse.
  • Dinard = Uniquement tenus en laisse sur les digues et promenades.
  • Saint-Coulomb = Avant 10h00 et après 20h00 (en laisse).

40 – Landes (voir les plages d’Aquitaine-Poitou-Limousin sur la carte)

  • Messanges = Uniquement tenus en laisse.
  • Moliets-et-Maa = Uniquement tenus en laisse.
  • Soustons = Uniquement tenus en laisse.
  • Vielle-saint-Girons = Uniquement tenus en laisse.
  • Labenne = Avant 10h30 et après 19h00 (en laisse).
  • Mimizan = Avant 11h00 et après 19h00 (en laisse).
  • Biscarosse = Uniquement sur les plages à la limite Gironde et à la limite du Centre d’essai des Landes (plage extrême sud et nord & en laisse). « Autorisés en laisse dans les zones non surveillées. Sud de la plage sud et nord de la plage Nord conseillés car moins fréquentés » (internaute)
  • Seignosse= Uniquement au nord de la plage des Casernes.

44 – Loire Atlantique(voir le plages de Bretagne sur la carte)

  • Les Moutiers-en-retz = Autorisés à partir du Lancastria jusqu’à Lyarne sur les Perrés.
  • Pornichet = Les plages des Libraires, de Bonne Source, de Sainte-Marguerite et de la Pointe du Bec, sont interdites du 15 juin au 15 septembre. A partir de l’été 2015, information de la mairie. Pétition d’une internaute : http://www.petitionpublique.fr/PeticaoListaSignatarios.aspx?pi=Porniche
  • Saint-Michel-CHef-Chef = Interdit du 15 juinau 15 septembre (Police – info juillet 2016).
  • Tharon plage = Interdit du 15 juinau 15 septembre (Police – info juillet 2016).

50 – Manche (voir les plages de Normandie sur la carte)

  • Armanville/Pirou = Uniquement tenus en laisse.
  • Aumeville-Lestre = Uniquement tenus en laisse.
  • Biville = Uniquement tenus en laisse.
  • Blainville-sur-Mer = Uniquement tenus en laisse.
  • Coudeville-sur-Mer = Uniquement tenus en laisse.
  • Créances = Uniquement tenus en laisse.
  • Denneville = Uniquement tenus en laisse.
  • Dragey = Uniquement tenus en laisse.
  • Equeurdreville-Hainneville = Uniquement tenus en laisse.
  • Fermanville = Uniquement tenus en laisse.
  • Gatteville-le-Phare = Uniquement tenus en laisse.
  • Génêts = Uniquement tenus en laisse.
  • Gouville-sur-Mer = Uniquement tenus en laisse.
  • Le-Rozel = Uniquement tenus en laisse.
  • Lingreville = Uniquement tenus en laisse.
  • Montfarville = Uniquement tenus en laisse.
  • Port-Bail = Uniquement tenus en laisse.
  • Quettehou = Uniquement tenus en laisse.
  • Quinéville = Uniquement tenus en laisse.
  • Réthoville = Uniquement tenus en laisse.
  • Saint-Germain-sur-Ay = Uniquement tenus en laisse.
  • Saint-Lô-d’Ourville = Uniquement tenus en laisse.
  • Saint-Marcouf-de-l’Isle = Uniquement tenus en laisse.
  • Surtainville = Uniquement tenus en laisse.
  • Urville-Nacqueville = Uniquement tenus en laisse.
  • Vrasville/Cosqueville = Uniquement tenus en laisse.
  • Donville-les-Bains = Uniquement au nord de la cale d’accès de l’école de voile (en laisse).
  • Hauteville-sur-Mer = Uniquement sur les grèves, (en laisse).
  • Saint-Pair-sur-Mer/Kairon = Uniquement dans les zones non surveillées (en laisse).
  • Bretteville = Avant 9h00 et après 19h00 (en laisse).
  • Carolles = Avant 9h30 et après 20h00 (en laisse).
  • Les Pieux/Sciotot = Avant 11h00 et après 19h00 (en laisse).
  • Siouville-Hague = Avant 9h00 et après 19h00 (en laisse).

56 – Morbihan (voir les plages de Bretagne sur la carte)

  • Ambon = Toute la journée en laisse sur les plages de Cromenach’, Tréhervé et Bétahon. (Office de tourisme arc sud bretagne)
  • Billiers = Toute la journée en laisse sur la plage des Granges. (Office de tourisme arc sud bretagne)
  • Erdeven = Les plages d’Erdeven sont toutes interdites aux chiens et ce toute l’année (vérification faite auprès de l’office de tourisme.
  • Etel (Office de Tourisme 0297552380) = Sur la plage du Pradic les chiens sont autorisés en laisse, il existe une certaine tolérance à condition de respecter les autres promeneurs. Visiblement il vaut mieux éviter les marrées, car beaucoup de pêcheurs à pieds 😉
  • Guidel = Interdit en juillet et août. Autorisé le reste de l’année en laisse uniquement.
  • Plouharnel = Uniquement tenus en laisse.

59 – Nord (voir les plages du Nord-Pas-de-Calais-Picardie sur la carte)

  • Grand-Fort-Philippe = Uniquement tenus en laisse.
  • Bray-Dunes = Uniquement dans les zones non surveillées (en laisse).
  • Dunkerque = Seulement sur la digue des Alliés et du Vent (en laisse).

62 – Pas-de-Calais (voir les plages du Nord-Pas-de-Calais-Picardie sur la carte)

  • Audinghen = Uniquement tenus en laisse.
  • Blériot-Plage = Uniquement tenus en laisse en dehors de la zone de baignade.
  • Berck-sur-Mer = Uniquement tenus en laisse en dehors de la zone de baignade.
  • Cucq = « Plage de Stella autorisée hors de la zone de baignade, entre Stella et le Touquet et entre Stella et Merlimont avec ou sans laisse » (internaute)
  • Escalles = Uniquement tenus en laisse.
  • Groffliers = Uniquement tenus en laisse.
  • Hendaye = « Autorisé au Sud Ouest le long de la Socoa, à l’extrémité gauche de la plage » (internaute)
  • Le Touquet-Paris-Plage = Uniquement dans les zones non surveillées (en laisse).
  • Neufchâtel-Hardelot = Uniquement dans les zones non surveillées (en laisse).
  • Oye-Plage = Uniquement tenus en laisse en dehors de la zone de baignade.
  • Sangatte = Uniquement dans les zones non surveillées.
  • Ste Cabriel = « Autorisé à gauche après le camping » (internaute)
  • Wimereux = « Interdit aux chiens depuis juin 2015 » (internaute).
  • Wissant = Avant 9h00 et après 19h00 tenus en laisse.

76 – Seine Martitime (voir les plages de Normandie sur la carte)

  • Berneval-le-Grand = Uniquement tenus en laisse.
  • Criel-sur-mer = « Les plages ne sont pas autorisés aux chiens même tenus en laisse par arrêté municipal de 2006. » (Internaute)
  • Quiberville = Uniquement tenus en laisse.
  • Saint-Léonard = Uniquement tenus en laisse.
  • Saint-Martin-aux-Bunneaux = Uniquement tenus en laisse.
  • Saint-Martin-en-Campagne = Uniquement tenus en laisse.
  • Saint-Pierre-en-Port = Uniquement tenus en laisse.
  • Vattetot-sur-Mer = Uniquement tenus en laisse.
  • Dieppe/Neuville-lès-Dieppe = Uniquement près de la jetée sur la partie Est (en laisse).
  • Fécamp = Uniquement sur la digue et tenus en laisse.
  • Etretat = Uniquement sur la promenade tenus en laisse.
  • Saint-Aubin-sur-Mer = Uniquement sur la promenade tenus en laisse.
  • Veulettes-sur-Mer = Uniquement tenus en laisse en dehors de la zone de baignade.
  • Yport = Uniquement tenus en laisse sur la digue.

80 – Somme (voir les plages du Nord-Pas-de-Calais-Picardie sur la carte)

  • Saint-Valéry-sur-Somme = Uniquement tenus en laisse.
  • Cayeux-sur-Mer = Uniquement dans les zones non surveillées (en laisse).
  • Fort-Mahon-Plage = Uniquement dans les zones non surveillées (en laisse).
  • Quend = Uniquement en laisse dans les zones nons surveillées (en laisse).
  • Quend-Plage-les-Pins = Uniquement tenus en laisse en dehors de la zone de baignade.
  • Le Crotoy = Uniquement au bout de la digue après l’air de jeux et le parking de la Maye (en laisse).

85 – Vendée (voir les plages d’Aquitaine-Poitou-Limousin sur la carte)

  • Bretignolles-sur-mer – plage de Sauzaie = « Autorisés en laisse » (internaute)
  • Olonne sur Mer = Uniquement tenus en laisse.
  • Aiguillon-sur-Mer = Uniquement les plages non surveillées (en laisse).
  • [île de Noirmoutier = Barbâtre : plages interdites aux chiens, même tenus en laisse, du 1er juillet au 31 août. Du 1er septembre au 30 juin, les chiens sont admis, obligatoirement tenus en laisse. La Guérinière : plages interdites aux chiens, même tenus en laisse, du 15 juin au 15 septembre. Du 16 septembre au 14 juin, les chiens sont admis, obligatoirement tenus en laisse. L’Épine : plages interdites aux chiens, même tenus en laisse, du 1er juin au 31 août. Noirmoutier en l’Ile, Le Vieil et L’Herbaudière : plages interdites aux chiens, même tenus en laisse, du 15 juin au 15 septembre. (office de tourisme)]
  • Jard sur Mer = Uniquement les plages non surveillées (en laisse).
  • La Faute-sur-Mer = Uniquement tenus en laisse sur les zones non surveillées.
  • La Tranche-sur-Mer = Uniquement tenus en laisse sur les zones non surveillées de 19h00 à 9h00. « Seule la plage de « Flandre-Dunkerque » est autorisée en laisse en journée » (internaute).
  • Saint-Jean-de-Monts = MAJ 01/07/13, les chiens ne sont plus acceptés sur les plages de la commune. (Mairie)
  • Notre-Dame-de-Monts = Avant 9h00 et après 19h00 / avant 11h00 et après 19h00 enter les rues des Mouettes et le pôle nautique NB.
  • La-Barre-de-Monts = La plage de Fromentine est interdite aux chiens entre le 15 juin et le 15 septembre. Par contre, les plages de La Grande Côte, de la Bergère et des Lays sont autorisées du 15 juin au 15 septembre avant 9h et après 19h aux heures de basse mer.
    En dehors de ces périodes, les plages sont autorisées aux chiens aux heures de basse mer.