Six bonnes raisons de courir avec son chien (article invité)

Six bonnes raisons de courir avec son chien (article invité)

Six bonnes raisons de courir avec son chien

article invité d’apprendre-a-dresser-son-chien.com

magali-le-roux-et-isis

Magali Le Roux et sa petite chienne Isis, un berger des Shetland.

Aujourd’hui retrouvez un article en guest blogging de Apprendre à dresser son chien, le blog de Magali Le Roux 😉

Passionnée, elle partage grâce à son blog « apprendre à dresser son chien.com », ses expériences, ses choix et ses projets. Vous y trouverez de très sympathiques articles sur l’éducation et la compréhension des chiens ! Pour connaitre son histoire.

1) Courir avec votre chien est bon pour votre santé

Tout le monde le sait : le sport est nécessaire pour avoir une santé de fer !

Tous les sports sont bons pour la santé mais il est vrai que courir permet de solliciter et de muscler l’ensemble du corps.

De plus c’est un excellent sport pour améliorer la résistance de votre cœur et votre endurance.

C’est également un excellent moyen d’éliminer les toxines qui parasitent notre corps ainsi que le stress du quotidien. Etant donné que je suis convaincue que le stress est à l’origine de nombreux problèmes de santé et de nombreuses maladies, le sport permet alors de prévenir de la plupart des maladies que vous pouvez avoir.

Quand on court, généralement on fait le vide dans sa tête, ce qui permet de vivre l’instant présent et donc de diminuer encore votre stress.

Personnellement, j’adore courir le matin car cela me permet de retrouver une énergie au top pour bien commencer la journée. Après chacun a ses préférences et peut-être que vous préférez faire du sport le soir pour évacuer le stress de la journée.

Bref, il y a de nombreux bienfaits pour votre santé à aller courir.

2) Courir avec votre chien est bon pour sa santé

Tous les bienfaits sur votre santé le sont également pour la santé de votre chien.

Lui aussi a besoin de se muscler, d’améliorer son endurance et son rythme cardiaque.

Lui aussi connaît des moments de stress dans son quotidien, notamment lorsque vous le laissez seul la journée.

Il a donc les mêmes besoins que nous concernant le sport. Courir lui permet de rester en bonne santé et de diminuer les risques qu’il ait des problèmes de santé.

L’avantage principal d’aller courir avec votre chien est que cela vous permet d’avoir une bonne santé en même temps que votre chien.

Attention toutefois à ne pas trop en demander à votre chien. S’il est jeune ou s’il n’a pas encore l’habitude, commencer par courir avec lui 10 min seulement et augmentez la durée très progressivement. Cela est d’autant plus important avec les jeunes chiots car ils n’ont pas encore les conditions physiques optimales et cela peut nuire à leur morphologie. Le temps de course dépend également de la taille et de la race de votre chien.

Personnellement, quand je veux courir longtemps et que je sais que ma chienne ne peut pas le faire autant que moi, je prévois de courir seule, puis je vais la récupérer pour marcher 30 à 45 min de plus et souffler. A vous de vous organiser comme vous le souhaitez.

3) Courir avec votre chien permet de le sortir

Les promenades quotidiennes du chien sont indispensables pour lui permettre d’être heureux. Il a besoin de voir du monde, de voir d’autres chiens, de renifler, de découvrir de nouveaux endroit, de prendre l’air… D’après moi, sortir son chien est aussi vital pour lui que de le nourrir et lui donner à boire.

Courir avec lui permet donc de le sortir en même temps.

Vous pouvez par exemple courir 30 min le matin et faire seulement une marche le soir. Ce qui est bien quand vous courez avec votre chien, c’est que vous lui permettez de se défouler autant que si vous marchiez 1h30 à 2h. Cela est donc très pratique si vous avez peu de temps à consacrer à votre chien et qu’il a de grands besoins de se défouler. Attention toutefois à ne pas chercher à réduire au maximum le temps que vous passez à le sortir. N’oubliez pas que votre chien a besoin de sentir des odeurs, de changer d’air et de se sociabiliser. Il a donc besoin de faire des promenades normales. Courir avec votre chien ne doit pas être les seuls moments où vous le sortez de la maison.

4) Courir avec votre chien permet d’être en contact avec la nature

Quoi de mieux que de faire du sport en profitant de la nature ?

Etre en contact avec la nature est un excellent moyen de se ressourcer et de se remplir d’énergie positive.

Cela permet de profiter du vent frais, d’entendre les oiseaux ou les cigales qui chantent (je dis ça parce qu’au moment où j’écris, les cigales chantent dans mon jardin et c’est vraiment agréable), de voir de magnifiques paysages, surtout si vous allez courir sur des sentiers dans la colline ou sur les hauteurs.

C’est un excellent moyen pour vous et pour votre chien de vous retrouver avec votre « première nature » en quelque sorte. Vous vous retrouvez en harmonie avec vous-même, recentré sur votre bien-être et sur celui de votre chien. Je trouve ça idéal si vous avez tendance à faire 10 000 choses en même temps comme moi et que vous êtes toujours au four et au moulin. Le contact avec la nature et le fait d’être coupé du reste est un excellent moyen de se ressourcer. Et en plus, vous êtes accompagné de votre compagnon à quatre pattes.

5) Courir avec votre chien permet de l’éduquer

La course à deux permet d’apprendre à votre chien à vous obéir. Il apprend alors à bien se tenir en laisse près de vous, à s’adapter à votre pas de course. C’est très éducatif. De plus, c’est plus pratique pour vous de lui apprendre à bien se tenir en laisse car il aura moins tendance à vouloir sentir les odeurs sur les côtés ou à aller marquer son territoire dans tous les endroits.

C’est aussi un excellent moyen de lui apprendre à se tenir correctement lorsque vous croisez des voitures ou d’autres individus. Pris dans l’élan, il a beaucoup moins le temps de réagir face à son environnement. Il va par exemple moins avoir envie de sauter sur les gens, de réagir face à une voiture ou un objet qu’il ne connait pas. Au fur et à mesure du temps, il devrait être un peu plus désensibilisé. Toutefois, cela ne remplacera pas un vrai contact avec les passants, les autres chiens ou les objets qui peuvent lui faire peur. Mieux vaut affronter le problème que de l’éviter.

6) Courir avec votre chien permet de renforcer votre complicité avec lui

La course avec votre chien fait partie des activités qui vont le plus renforcer votre complicité avec lui. En effet, courir est un plaisir pour lui, d’autant plus qu’il partage cela avec vous. Il va donc être heureux de profiter de ce moment que vous lui accordez.

C’est également un très bon moyen pour lui apprendre à vous faire confiance et à vous suivre dans votre élan.

Conseils pour courir avec votre chien

Voici, selon moi, les principales raisons qui montrent que vous avez tout à gagner à courir régulièrement avec votre chien : pour votre santé et celle de votre chien, pour le sortir, pour profiter de la nature et vous ressourcer, mais aussi pour renforcer l’éducation de votre chien et sa complicité avec vous.

Prenez toutefois vos précautions avant d’aller courir avec lui.

Si c’est l’été, évitez les périodes trop chaudes la journée et privilégiez la course tôt le matin ou tard le soir. Si besoin, prévoyez une petite gourde avec un gobelet pliable, cela est très pratique pour faire boire votre chien sans être encombré. J’ai trouvé cela à Décathlon (voir sur la photo).

Si possible, prévoyez des endroits en pleine nature, où il y a peu de voitures. C’est beaucoup plus agréable et vous pourrez même laisser votre chien en liberté. Sauf si vous souhaitez l’habituer aux voitures ou à la tenue en laisse près de vous.

N’oubliez pas d’adapter le rythme en fonction de ce que votre chien est capable de faire. Ne lui en demandez pas trop. Malheureusement votre chien ne vous dira pas s’il est trop fatigué ou s’il est très déshydraté. A vous de le deviner et d’anticiper.

Pour plus d’articles de Magali, n’hésitez-pas à vous rendre sur son blog : apprendre à dresser son chien!

Le rappel d’un chien

Le rappel d’un chien

Le rappel d’un chien

chien, rappel, fugue, faire revenir

En voilà un joli sujet… Alors comment faire pour expliquer sans trop en dire et que cela soit quand même utile…

Au fait c’est quoi le rappel ? Le rappel, c’est le fait d’apprendre à son chien à revenir vers soi lorsqu’on l’appelle. C’est très pratique voir indispensable… Pour simplifier il en existe deux sortes, le suivi naturel et le rappel classique par conditionnement.

 

I – Pourquoi les chiens ne reviennent-ils pas au rappel ?

Le problème du rappel est plus que récurrent, on a beau aimer son chien, le chouchouter, lui apporter bonheur et sécurité, il arrive très souvent que cet ingrat s’évapore dans la nature, ne revienne pas du tout ou fasse mine de s’approcher pour repartir de plus belle…

Mais alors pourquoi un tel comportement ?

Si je pouvais lire ce qui se passe de tordu (ou pas) dans la tête des chiens j’adorerais vous apporter une réponse du troisième type… Mais ce n’est pas le cas et humbles humains que nous sommes essayons de comprendre et surtout de trouver des solutions…

Un chien peut ne pas avoir de rappel pour de très nombreuses raisons, je vais en énumérer quelques unes mais cela n’est pas exhaustif 😉

– Il peut n’en avoir absolument rien à faire de nous parce que le lien social est mal établi et qu’il croit vivre seul « dans sa tête ».

– Il peut aimer courir plus que de raison : parce que l’on ne le sort pas assez, qu’il manque d’interactions sociales ou tout simplement qu’il aime cela plus que nous.

– Il peut être conditionné par un mauvais apprentissage, une expérience heureuse ou malheureuse l’ayant conduit à fuir l’humain.

– Il peut être soumis à ses instincts prédateurs et/ou reproducteurs.

– Il aime ça et croit que c’est un jeu lorsqu’on lui court après.

– Il n’en a que faire de nous car nous sommes trop souvent en train de lui mâcher le travail et de le rassurer en l’appelant sans cesse.

 

Bref, la liste est longue et je pourrais manquer de place…

 

II – Comment faire revenir mon chien ?

Pas à la poêle s’il-vous-plait, quoi qu’en ragout…^^

Chaque problème nécessite une approche différente, ne pouvant pas toutes les traiter ici, je vais donner quelques conseils génériques.

Alors quelles sont les petites choses qui pourraient aider mon chien à revenir quand je l’appelle ?

1° Gestuelle et vocabulaire

Dans un premier temps, commencez par supprimer de votre langage tout ordre contradictoire du genre « Allé au pied » « Non ! Viens par là, Ouh là là dépêche-toi donc ! Allé viens…» etc. (Rmq : pour le au pied il faut d’abord qu’il connaisse la position).

Les chiens sont loin d’être idiots. Pensez que plus les ordres seront nombreux, contradictoires ou peu claires moins votre chien réagira correctement.

Utilisez une séquence simple et claire, comme « viens là » ou « viens ici ». Non pas qu’il soit nécessaire de simplifier pour se mettre à leur niveau, mais parce qu’autrement ils feindront de ne pas avoir bien saisi ou ils se désintéresseront de notre pathétique tentative de rappel.

Déjà que l’on perd souvent toute crédibilité auprès des gens qui nous entourent en criant « chouquette viens ici mon joli garçon », il ne s’agirait pas de perdre également le respect de notre chien…

Si vous ne voulez pas vous faire manipuler par ces experts en analyse cognitives, utilisez des mots clairs et adoptez des postures droites ou accroupies lorsque vous rappelez votre animal.

Pensez à toujours récompenser un rappel réussi par une caresse, une friandise ou un mot gentil.

2° Le chiot

Si vous avez un chiot le suivi naturel est un bon démarrage, apprenez lui à vous suivre et à faire attention à vous. Empruntez un chemin, laissez votre chiot prendre de l’avance puis dès qu’il se perd dans ses pensées, faites demi-tour et attendez qu’il vous rattrape, ensuite félicitez-le. Petite variante en vous cachant derrière un arbre ou mur, s’il ne vous trouve pas repartez en sens inverse sur le chemin puis félicitez-le lorsqu’il vous retrouve.

3° Comment faire concrètement ?

Le rappel pour peu qu’il ne soit pas facile avec votre animal est un travail qui peut s’avérer long et contraignant.

Le conditionnement classique nécessite plusieurs centaines de répétitions pour être totalement acquis, ce qui ne dispense pas de l’entretenir. L’ordre à beau être acquis s’il n’est pas fréquent il s’estompera.

Pour ma part je trouve intéressant de démarrer par le suivi naturel lorsqu’un chien n’a pas ou peu de rappel. S’il est obnubilé par les autres chiens il va falloir se rendre plus intéressant et être source d’aventures.

Cas pratique, le rappel sur un chien occupé ailleurs :

Vous avez lâché votre chien, il court gaiement vers un congénère et se fiche pas mal de vos rappels.

a)      Ne restez pas spectateur.

Si vous appelez votre chien en lui courant après ou en restant immobile et sans conviction, votre chien définira votre positionnement comme faible ou neutre.

–          Rusez-le en changeant subitement de direction et appelez-le tout en courant pour l’inciter à vous suivre.

–          Restez immobile mais sûr de vous jusqu’à ce qu’il revienne. Ce n’est pas ce qui marche le mieux…

–          Prenez parti, vous l’avez appelé plusieurs fois, cela ne doit pas rester sans conséquences (positives et négatives). L’apprentissage des limites définit l’obéissance. Allez à sa rencontre le pas décidé, si vous le prenez sur le fait grondez le amicalement, demandez-lui de vous suivre ou prenez-le au collier, après quelques mètres, essayez de le lâcher en l’incitant à avancer. L’intérêt est de lui faire confiance et de lui montrer que vous serez content de lui s’il vous suit. Si c’est le cas, une petite friandise s’impose.

b)     Ayez confiance en vous.

Les chiens sont pour la plupart sensibles à notre attitude, si vous êtes déterminé, votre ordre sera plus légitime. Travaillez en terrain clos et si besoin faites-vous accompagner d’un professionnel pour reprendre confiance en vous et en votre chien.

c)       Ayez une friandise en main.

Le rappel doit IMPERATIVEMENT être positif pour l’animal, récompensez votre chien systématiquement autrement il se découragera. Attention, si vous rappelez votre chien et que tout en allant vers lui pour le récupérer il s’arrête et revient vers vous, félicitez-le, vous ne pouvez pas le fâcher !