Parasites – Les tiques

Parasites – Les tiques

Parasites – Les tiques

 

Tique mâle, (C) Wikipedia

Voilà un sujet de saison !!

Les tiques

Qu’est-ce que c’est ?

Les tiques sont des ectoparasites hématophages de la famille des arachnides acariens. Les tiques sont présentes à peu près partout y compris dans les espaces urbains, cependant très sensibles à l’humidité, on les rencontre le plus souvent dans les sous-bois, les hautes herbes ou tout espace accueillant. La température d’activité optimale des tiques se situerait entre 7° et 25° C.

Comme la puce, la tique est un parasite externe se nourrissant du sang de son hôte. Seulement, la tique emploie une technique un peu différente : composée d’un rostre la tique pénètre en partie sous la peau de sa victime et s’y ancre solidement. C’est pourquoi il est parfois difficile de les retirer sans outil adapté.

Il existe une grande variété de tiques et il y a peu de vertébrés qui leur échappent ; même les vertébrés à sang froid peuvent en être victimes.

 

Transmission

Les tiques profitent du passage d’un être vivant à leur portée pour s’y installer, d’où leur préférence pour les bêtes poilues…

Il y a peu de chance qu’une tique se transmette d’un individu à un autre. Pourtant suivant les stades de leur développement, les tiques sont amenées à quitter un hôte pour un second après une transition. Sachez que lors de la reproduction, la tique mâle meurt et la femelle également juste après la ponte.

C’est en passant d’un individu à l’autre que les tiques sont contaminées par divers pathogènes. Les animaux sauvages sont les premiers vecteurs de cette contamination en servant de réservoir à tiques.

Risques

Bien plus que les puces, les tiques sont de véritables agents pathogènes et colportent des maladies, virus, bactéries et autres micro-organismes. D’aucuns considèrent qu’il s’agit de l’un des agents infectieux les plus important de la planète.

De nombreuses maladies sont transmises par les tiques et non des moindres comme la piroplasmose, la redoutable maladie de Lyme (borréliose), la leishmaniose ou encore l’encéphalite de la tique…

Le problème est que la tique est un vecteur sain dans la transmission et la conservation de certains virus. Si une morsure de tique n’est pas systématiquement accompagnée d’une pathologie grave, les agents pathogènes qu’elle inocule produisent souvent des effets de fièvres, allergies, etc.

Selon de nombreux observateurs, la prolifération des tiques va croissante dans presque toutes les régions du globe. En cause certainement, le climat et la disparition de certains prédateurs des réservoirs à tiques (rongeurs, etc.) provoquant un accroissement de leur population et de leur taux de contamination par des virus et autres bactéries…

Pensez à vous protéger un maximum et après une morsure de tique, si des symptômes apparaissent (quels qu’ils soient), n’attendez-pas!

Portez des vêtements couvrants, protégez vos bras et vos jambes c’est souvent par là qu’elles opèrent!

Traitement préventif

Pour nos amis les chiens et chats, il existe comme pour les puces des produits efficaces contre les tiques.

Ce sont bien souvent les même produits d’ailleurs comme pour les spot-on et le collier Scalibor. Si j’avoue avoir un problème de conscience avec ces pesticides systémiques, il est pourtant difficile de trouver un compromis efficace entre protection contre les maladies et un hypothétique empoisonnement…

Quoi qu’il en soit soyez extrêmement vigilants dans l’emploi de ces produits sur vos animaux (allergies, troubles organiques, etc.). Aux moindres signes étranges consultez votre vétérinaire 😉

Les chats semblent eux plus sensibles à ces produits, certains leurs sont d’ailleurs interdits, alors soyez prudents.

Produits naturels

Il devient intéressant aujourd’hui de penser aux produits naturellement répulsifs pour les animaux. Huiles essentielles de lavande, de menthe, de neem et le vinaigre sont de bons alliés. Cependant elles semblent plus efficaces sur les puces et les poux que sur les tiques. Un article est en cours de rédaction depuis un bon moment et devrait sortir d’ici l’été 😉

Spot-on

pipette, chien, spot-on, adventix

 

Le collier Scalibor

Boite scalibor grand chien

Pince tire-tique

pince à tique, pince o'tom, tique, chien, retirer une tique

Pour retirer une tique n’utilisez-pas vos doigts ou une pince à épiler, vous risqueriez de laisser le rostre sous la peau et de créer une infection.

Vaccination

Il existe aujourd’hui une vaccination pour les maladies de Lyme, la piroplasmose et la leishmaniose, non efficace à 100%. Pour ma part nous les faisons à nos deux chiens, pour ne pas nous dire  « et si nous l’avions fait ? » en cas de maladie…

Si cela vous intéresse demandez conseil à votre vétérinaire, sachez toutefois qu’un cocktail comprenant Lyme et Piro existe depuis longtemps, mais que la leishmaniose est plus récent et est indépendant. Pour les trois il faut donc deux protocoles et un peu d’argent…

Traitement curatif

S’il y a une chose sympathique avec les maladies principales de la tique, c’est qu’elles ne sont pas du tout inoffensives… Et qu’il n’existe pas de vaccin pour l’homme…

Notamment en ce qui concerne la maladie de Lyme qui se trouve être très néfaste : difficile à diagnostiquer, à traiter et ne se soigne plus vraiment à un certain stade…

Un traitement antibiotique suffit souvent à enrailler l’infection s’il est prit très tôt, c’est pourquoi il est important d’être alerté sur les dangers de la tique et des maladies afférentes!

 

Le Kerdog – Chariot orthopédique pour chien

Le Kerdog – Chariot orthopédique pour chien

Le Kerdog – Chariot orthopédique pour chien

 

J’en parlais il y a quelques temps, le Kerdog de Sophiadog est une avancée médicale intéressante pour nos chers toutous ! Pour ceux qui ne sauraient pas de quoi il s’agit voici le mot des concepteurs :

 

Objet : Matériel orthopédique de pointe pour chiens paralysés

Aujourd’hui, la France compte près de 8 millions de chiens. L’amour des français pour leur animal de compagnie est bien connu et leurs dépenses ne cessent d’augmenter. Le marché de la santé se porte bien. Grâce aux progrès de la médecine, ces compagnons vivent de plus en plus vieux, ce qui les rend aussi plus susceptibles de souffrir de maladies. En effet, en France, 5 000 chiens sont opérés chaque année d’une hernie discale et 20 000 souffrent de  handicap souvent dû à l’arthrose ou à des maladies dégénératives.

Un chien paralysé de l’arrière-train souffre et connaît souvent des problèmes d’incontinence. Une vie difficile à gérer tant pour le chien que pour les maîtres. Une situation qui amène souvent à l’euthanasie. Pourtant il existe des solutions en matière d’orthopédie.

Comme chez les humains, les chiens peuvent bénéficier de matériel orthopédique de pointe contribuant à améliorer leur qualité de vie.

Le Kerdog, appareil orthopédique révolutionnaire essentiellement « Made in France » est une véritable innovation dans le domaine de la « mécatronique pour la santé animale ». Ce n’est pas un hasard, si Sophiadog (société qui commercialise ce produit) a bénéficié du soutien d’Oséo et du réseau des Business Angels en levant 230 000 euros.

Ce chariot de 2ème génération va soulager et transformer la vie des chiens paralysés des pattes arrière en leur apportant une possibilité de  réapprentissage à la marche.

Le Kerdog, produit breveté, est le fruit d’un travail d’équipe, des spécialistes (vétérinaires, chirurgiens, neurochirurgiens, neurologues) basés en France, en Angleterre et aux USA ont participé à sa mise au point.

Ses avantages :

          Réduction du temps d’hospitalisation (après une chirurgie)

          Reprise de la marche naturelle plus rapide

          Maintien d’un potentiel neuromusculaire optimal pour les chiens âgés grâce à une rééducation multi quotidienne et régulière

          Facilité du maintien à domicile

          Réduction de l’atrophie musculaire et des problèmes liés à l’immobilité (incontinence, escarres, ankylose articulaire, problèmes cardio-vasculaires liés à un mauvais retour veineux)

          Autonomie et confort de vie pour le chien

          Euthanasie évitée

Le Kerdog s’adresse directement aux particuliers (possibilité de location, paiement en ligne). Les utilisateurs sont unanimes : « Une invention fabuleuse tant pour le chien que pour le maître ».

Le seul matériel orthopédique canin qui apporte aux chiens paralysés la chance de pouvoir remarcher, de reprendre goût à la vie, pour vivre pleinement « leur vie de chien ».

Face à son succès grandissant, ce chariot orthopédique révolutionnaire part à l’assaut de l’Angleterre et des Etats-Unis avec des premières « success stories » enregistrées.

 

 

Le Kerdog un appareil ouvert à tous

La première chose qui m’a frappé avec cet appareil, c’est sa vision grand public. Certes les concepteurs coopèrent bien évidemment avec les professionnels médicaux du monde animaliers, mais n’excluent pas l’utilisateur final comme client direct et c’est une approche qui donne, je trouve, un sentiment de confiance.

Je n’ai « malheureusement » pas eu à faire à ce produit pour vous en parler, mais de part certaines expériences et surtout ma chienne Caline dont un des tarses est fortement arthrosé, je me mets à la place de n’importe quel utilisateur et imagine l’avancée que représente cet appareil. Nous serons potentiellement amenés à l’utiliser dans les années futures.

Bien souvent, lorsqu’il s’agit de soigner ou même de sauver la vie de son animal, le prix n’est pas forcément ce que l’on regarde en premier. Pour ma part, je trouve qu’une location est une chose intéressante dans le sens ou à la fois cela permet de ne pas conserver inutilement un produit après son utilisation et que de plus cela favorise un sentiment d’éphémérité d’utilisation et donc par extension de la maladie. Il est également possible de l’acheter pour un prix compris entre 1300 et 2500€.

Vous me direz que 150€/ mois pour une location ce n’est pas accessible à tous, je répondrais moi le premier que oui, personnellement cela pèserait lourd sur notre mois, mais d’un autre côté l’argument massue du bien-être de l’animal reste essentiel. Certains préféreront euthanasier, je ne l’envisage pas, chacun sa philosophie.

 

Un constat d’efficacité

 

Qu’ils soient vétérinaires ou utilisateurs, j’ai l’impression que tous s’accordent sur un point, cet appareil révolutionne la prise en charge des chiens handicapés.

Sans pousser les détails, ce qui apporte un vrai plus à ce chariot, c’est la présence de pédales, imposant (ou non) au chien un mouvement des antérieurs lorsqu’il est en mouvement. Ce renforcement imposé permet la stimulation des membres handicapés et donc de l’accélération de leur rétablissement. Si vous souhaitez creuser d’avantage le sujet, je vous invite à lire l’interview du Docteur Vétérinaire Artem Rogalev du centre Alforme (école nationale vétérinaire d’Alfort).

Ce que je trouve également très porteur, c’est la possibilité de faire travailler un chien convalescent où que l’on soit. Car s’il existe des centres adaptés, ils ne sont pas présents partout… S’appuyer sur un maillage de vétérinaires ou de kinésithérapeutes animaliers semble une bonne opportunité d’augmenter le nombre de guérisons.

 

Témoignage

N’ayant pas la science infuse, j’ai souhaité étayer mon article avec le témoignage gracieux d’une utilisatrice de cet appareil. Je tiens à remercier chaleureusement Mme P. pour sa participation et l’équipe de sophiadog pour sa patience. N’hésitez-pas à vous rendre sur la page témoignages de sophiadog pour plus d’informations 😉

Les questions sont celles que je me suis posé en tant que potentiel utilisateur, j’espère que cela pourra vous aider à vous faire votre propre opinion.

– De quelle pathologie souffrait/souffre votre chien ? Combien de temps a-t-il fallu pour observer une amélioration et combien de temps pour sa guérison si elle a eu lieu ?

– Elle souffrait d’une hernie discale avec pronostic sombre, elle a commencé à remarcher 1 mois après, le tout combiné avec un traitement d’un vétérinaire ostéopathe et d’un traitement homéopathique.

 

– Cet appareil est novateur, comment l’avez-vous découvert et/ou qui vous l’a conseillé ?

– Nous l’avons découvert par nous même sur internet.

 

– Lorsque vous avez découvert son utilité pour votre chien, avez-vous eu une appréhension sur : son utilisation, son prix ; ou cela n’a pas eu d’importance ?

Cela n’a pas eu d’importance.

 

– Dans le cas où vous auriez été sceptique sur son fonctionnement ou son utilité, a posteriori quels paramètres vous auraient fait changer d’avis ?

– Nous avons vu oscar sur internet.

 

– Au jour d’aujourd’hui, quel est votre sentiment sur cet appareil, est-il pratique, efficace, le conseilleriez-vous à d’autres personnes ?

– Il est pratique, efficace, oui je le conseille car si on ne l’avait pas eu notre petite chienne ne remarcherai pas aujourd’hui, de plus on est bien épaulé par l’équipe de kerdog qui est très disponible.

 

– Point de vue pratique, quelle autonomie est accordée à votre chien grâce au Kerdog, comment votre compagnon a-t-il accueilli l’appareil ?

– Elle ne l’a pas bien accepté mais les résultats en valaient la peine. Elle est autonome, je ne dis pas qu’elle remarche comme avant il y a des hauts et des bas mais elle va en promenade elle est sur ses 4 pattes toute la journée, l’osteo et veto sont optimiste même s’il faudra du temps mais elle est là avec nous elle est heureuse, elle va bien, et puis à 5 ans je ne pouvais pas me résigner à la perdre. On l’aime encore plus d’ailleurs.

 

– L’appareil est-il facile à mettre en place, qu’en est-il de son entretien et de sa maintenance au jour le jour ?

– Au début les réglages sont difficiles car on a peur de faire du mal à la bête mais il suffit d’appeler kerdog et tout se place bien, il se nettoie très bien il n’y a pas de problème de maintenance.

 

– Concernant la rééducation, son utilisation permet visiblement de gagner beaucoup de temps, pensez-vous que son utilisation se suffise à elle-même ou ne peut-elle se substituer au travail en centre ?

– Dans la mesure où il n’y a pas de centre dans la région ou assez proche le kerdog est efficace, comme je disais plus haut, le combiner avec de l’osteopathie et de lhoméopathie (tant qu’il n’y aura pas de veto qui feront une annexe balneo et kine) ce qui pourrai servir aux chiens atteints d’arthrose.

 

Conclusion

Si votre chien souffre d’un handicap nécessitant une intervention mécanique, pourquoi ne pas vous orienter vers le Kerdog ? Ce produit innovant pourra avoir sa part dans le rétablissement de votre chien, demandez conseil à votre vétérinaire, n’excluez-pas les soins thérapeutiques complémentaires et soyez patients!

Pour ajouter une note personnelle, j’avoue avoir été séduit par ce chariot, j’aime savoir que nos animaux peuvent profiter d’une relative égalité de chance en ce qui concerne  le traitement des maladies et que des gens soucieux du bien être animal travaillent et luttent pour démocratiser des solutions innovantes.

J’aime mes  bébêtes et si ma Caline en a besoin je n’hésiterai pas à utiliser le Kerdog.

 

Contacts

Vous souhaitez en lire plus ou poser des questions, n’hésitez-pas à vous rendre sur le site de www.sopiadog.com ou du centre www.alforme.fr.

Pour poser vos questions, quelques adresses :

contact@sophiadog.net

ccelibert@free.fr

Kerdog – chariot de rééducation pour chiens – communiqué de presse

Kerdog – chariot de rééducation pour chiens – communiqué de presse

Kerdog – Le chariot de rééducation pour chiens

 

Je fais passer l’information, un article plus complet est en préparation.

Le Kerdog est un nouveau matériel de rééducation pour les chiens convalescents, handicapés, etc. Conçu par la société Sophiadog, le Kerdog est soutenu par les écoles vétérinaires d’Alfort et de Lyon, il s’agit d’un produit novateur dans le retour à la motricité de nos chiens.

Il permet l’entretien et la récupération de la motricité arrière des chiens handicapés suite à des pathologies, des blessures, etc. Il permet également sur les chiens plus atteints d’éviter l’ankylose des membres. L’astuce se joue sur la présence d’un pédalier (amovible) exerçant un mouvement des membres antérieurs lors des déplacements du chien. Ceci permettant de se substituer en partie aux soins de kinésithérapie nécessaires habituellement.

Disponible sur prescription d’un vétérinaire, il peut se louer à partir de 150€ / mois.

N’hésitez-pas à lire le communiqué de presse ci-dessous!

Ou à le télécharger ici > COMMUNIQUE DE PRESSE Sophiadog 10 septembre 2013

Communiqué de presse du Kerdog de Sophiadog

Communiqué de presse du Kerdog de Sophiadog

Le retournement / torsion de l’estomac chez le chien

Le retournement / torsion de l’estomac chez le chien

Le syndrome de retournement ou torsion de l’estomac chez le chien

 

Concernant les maladies fréquentes chez le chien, il y en est une qui s’avère être très préoccupante : « La torsion de l’estomac ou retournement d’estomac » est une affection qui, comme son nom l’indique, touche l’estomac mais qui entraîne avec elle d’autres organes.

 

Le syndrome du retournement d’estomac est un mal qui touche avant tout les grandes races (surtout les dogues allemands, setters, terre-neuves, saint-bernards, etc.), mais la plupart des chiens sont susceptibles d’en être victimes, notamment certaines races moyennes (labradors, bouviers bernois, etc.).

Cette affection survient le plus souvent sur des chiens d’âges moyens à âgés mais peut également affecter les plus jeunes. Il semblerait que certains facteurs aggravants pourraient intervenir dans l’apparition de ce trouble : la digestibilité des aliments, le stress et l’anxiété, la façon d’ingérer les aliments, l’activité physique, etc.

 

Symptômes et signes cliniques :

Les symptômes ne sont pas systématiques, il peut donc parfois être difficile d’identifier le retournement de l’estomac. Ce qu’il faut absolument retenir c’est que même si la torsion est partielle, l’état général du chien est altéré et permet d’anticiper la survenance du problème. En effet dans la quasi-totalité des cas le chien présente des difficultés à se mouvoir. Autrement voici les symptômes courants du retournement de l’estomac :

  • Agitation et déplacements incessants.
  • Déplacements difficiles.
  • Bave plus ou moins abondante.
  • Gémissements (mais parfois le chien ne se plaint pas).
  • Tentatives de vomissements le plus souvent sans succès.
  • Gonflement de l’abdomen, le ventre est dur et gonflé (météorisation).

Les signes cliniques sont observables par le praticien lors d’une palpation. C’est notamment la météorisation qui permet de déterminer la survenance du trouble et donc de l’intervention urgente pour la survie de l’animal.

 

Progression et facteurs de risques :

Dans les faits, la torsion de l’estomac est pour ainsi dire véritablement un retournement, il s’agit d’un passage de l’estomac autour des ligaments servants à le maintenir dans la cage thoracique. Il peut parfois emporter la rate avec lui, mais c’est surtout l’estomac qui en se « fermant » empêche l’évacuation normale des gaz qui le composent et le font gonfler. Le gonflement provoque des dysfonctionnements lorsque l’estomac vient s’appuyer sur les organes qui l’entourent. L’afflux sanguin est altéré, c’est un choc pour l’organisme. Dans ces conditions, l’espérance de vie est nulle, seule l’intervention urgente d’un vétérinaire peut sauver le chien. Sans intervention la mort survient entre 2 et 10 heures.

Les torsions de l’estomac sont plus fréquentes à la suite de repas copieux et d’exercices physiques intenses favorisant ainsi la mobilité de l’estomac. Il est alors intéressant de morceler le repas du chien afin de limiter la quantité d’aliments en stationnement dans l’estomac. Mettre le chien au repos à la suite du repas, n’est pas toujours la meilleure prévention, cependant éviter de surélever la nourriture ou de limiter l’absorption d’eau serait semble-t-il bénéfique. Les chiens stressés, gloutons ou agressifs seraient eux aussi plus exposés (engendrement de dérèglements internes liés au stress émotionnel).

 

Solutions médicales :

Quel que soit l’avancement du trouble, l’intervention d’un vétérinaire est indispensable.

En premier lieu il s’assurera des signes cliniques afin de diagnostiquer le mal, ensuite à l’aide d’une sonde il cherchera à évacuer les gaz et/ou liquides piégés. Si la torsion est trop forte, il se peut que la sonde ne passe pas, une opération est alors possible afin de libérer les gaz et/ou les liquides, puis de remettre l’estomac en place. Il est également possible d’effectuer une gastropexie, qui consiste à coudre l’estomac à la paroi de l’abdomen afin de limiter les récidives.

 

Pour plus d’informations je vous invite à consulter google ou cette thèse vétérinaire.

Comment nettoyer de l’urine de chien ?

Comment nettoyer de l’urine de chien ?

Nettoyer de l’urine de chien, quels produits utiliser ?

Non je n’avais pas disparu dans les méandres de l’internet, mais j’étais un poil occupé (jeu de mot…bref).

 MAJ au 25/06/14

Puisque la question m’est souvent posée, je voudrais venir rapidement sur le nettoyage de l’urine canine et notamment comment essayer d’empêcher de nouveau le marquage d’une zone.

Si l’urine est fraîche et qu’elle se trouve sur une surface poreuse (plâtre, tapis, moquette, etc…), « épongez » rapidement pour éviter la fixation de l’odeur.

Alors voici les remèdes de grand-mères à la question : « Comment nettoyer les traces d’urine de mon chien ».

1° L’eau de Javel:

La réaction qu’elle provoque avec l’ammoniac des urines a tendance à cibler l’odeur d’un marquage et à inciter le chien à s’y rendre de nouveau. Il n’est donc pas recommandé de l’utiliser sur l’urine de chien. Je ne suis pas parvenu à trouver de réponses satisfaisante, mais apparemment nettoyer de l’urine avec de la javel produirait des émanations dangereuses pour l’homme.

ATTENTION : Pour les propriétaires de chats, veillez à ne pas utiliser d’eau de javel pour nettoyer les litières car la réaction chimique résultant de la combinaison d’ammoniaque (urine) et de javel est un gaz toxique et irritant, appelé le dichlore. Il s’attaque aux voies respiratoires, aux yeux et à la peau ; en atmosphère confinée et en grande quantité, ce gaz peut s’avérer fatal.

Pour plus d’informations sur l’utilisation de l’eau de javel vous pouvez vous rendre sur le site de la prévention des risques chimiques du CNRS.

 

2° L’ammoniaque

Si vous avez lu le paragraphe du dessus, vous vous doutez déjà que l’ammoniaque n’est pas une solution puisque l’urine des chiens et surtout des chats est déjà composée d’ammoniaque. Nettoyer de l’urine à l’ammoniaque est une véritable invitation à recommencer…

 

3° Les répulsifs du commerce :

Les effets répulsifs sont rarement efficaces et peu de gens en sont satisfaits. Il est préférable d’utiliser du poivre ou des produits à base d’agrumes (citron notamment)n des huiles essentielles comme le patchouli, etc.  mais leur action est souvent éphémère.

 

4° Vinaigre blanc, bicarbonate de soude et huiles essentielles :

La voilà la vraie recette de mamie, le vinaigre blanc est un produit éconduit que la javelle a supplanté depuis de nombreuses années mais dont les propriétés sont indéniables. Le vinaigre blanc désinfecte, désodorise, dégraisse, etc.

Vaporisez ou mouillez la surface souillée avec un mélange d’eau et de vinaigre blanc; les dosages restent à votre convenance, moi je préfère 1/3 / 2/3 ou 50 / 50 (pure en cas d’odeur particulièrement tenace). Aérez suffisamment la pièce car l’odeur n’est pas très agréable.

Le mélange du vinaigre blanc et du bicarbonate de soude, sous leur forme pure, provoque une réaction mousseuse libérant du C02, ce n’est semble-t-il pas nocif, mais il est recommandé d’aérer et de porter des gants car cela peut être un peu irritant pour les mains.

Pour les plus fou-fous d’entre vous, il est possible d’ajouter des huiles essentielles, mais je ne garantis pas les résultats olfactifs en fonction des dosages…

Pour plus d’informations sur le vinaigre blanc voici deux sites :

http://www.vinaigre-blanc.fr/ & http://www.vinaigreblanc.com

Les huiles essentielles

Pour ma part j’ai effectué des mélanges – en vaporisateur – de vinaigre blanc, HE de citron et de lavande, cela couvre assez bien l’odeur du vinaigre et nettoie très bien! Attention aux quantités, les huiles essentielles sont des produits puissants. Mal dosées, elles peuvent irriter ou provoquer des maux de tête.

Pour les surfaces un peu poreuses, laisser agir quelques minutes puis passer la serpillère ou un chiffon.

5° Le nettoyage mécanique :

Il ne faut pas se mentir, certains marquages sont trop anciens ou imprégnés pour être désodorisés.

Pour cela à ma connaissance une seule vraie technique efficace, le nettoyage mécanique à l’aide d’un nettoyeur vapeur ou encore mieux pour les tissus par exemple, le redoutable injecteur extracteur!

Si l’on connait aisément le premier, le second se fait plus rare, personnellement je l’ai découvert par le biais d’un amis.

Je l’ai utilisé pour nettoyer de vieilles moquettes et des tissus (canapés, paniers, coffres de voitures, etc.) et c’est la première vraie solution à long terme contre une odeur indésirable.

Le principe est d’injecter de l’eau (avec produit ou non) sur une tache et d’aspirer sur le coup l’ensemble.

 

 

 

 

 

Test de la brosse de toilettage canin Dyson GROOM

Test de la brosse de toilettage canin Dyson GROOM

Test de la brosse de toilettage canin Dyson GROOM

Brosse pour chiens dyson groom

Brosse pour chiens Dyson Groom. © Florent Leydet

C’est déjà la rentrée et après un été calme en articles , voici un nouveau test!

Heureux détenteurs de chiens et donc forcément de poils, nous avons opté il y a déjà plusieurs années pour un aspirateur Dyson acheté en déstockage sur C-discount :).

 

Il faut dire que dans notre logement, nos prédécesseurs avaient eu la bonne idée (mode oblige) de mettre de la moquette jusque dans la salle de bain et les WC… A l’époque, seule la gamme Allergy était plus ou moins adaptée pour les animaux, elle est aujourd’hui remplacée par la gamme Animal.

Évidement pour utiliser cette brosse il faut avoir un aspirateur Dyson et de surcroît compatible… Tester la compatibilité de son aspirateur.

 

Avec un peu de chance, il se peut que l’embout de votre aspirateur concorde avec le Dyson Groom, mais c’est évidement plus compliqué  à vérifier. Au pire c’est l’occasion de changer d’aspirateur!

Il se trouve que notre DC19 Allergy est compatible comme la plupart des autres aspirateurs traîneaux, mais sans l’adaptateur visible à gauche sur la photo du haut. Il faut simplement l’emmancher dans le pistolet sans plus de cérémonie.

Dommage pour le petit accessoire classieu et son probable petit « clic » lors du montage, qui n’est valable que pour les aspirateurs DC02, 03, 04, 05, 07, 08, 14 et 18.

 

montage brosse dyson groom dc19 allergy

Montage de la brosse Dyson Groom sur un DC19 Allergy. © Florent Leydet

La brosse Dyson Groom est vendue 40€ sur le site de la marque, nous l’avons achetée 39,99€ chez Boulanger ; il semblerait que les produits Dyson ne soient pas distribués chez tous les vendeurs d’électroménager…

 

1 – Données techniques :

Descriptif brosse dyson groom

Détail de la brosse Dyson Groom. © Florent Leydet

Une fois de plus il s’agit d’un accessoire à l’aspect robuste et soigné, simple et efficace.

Ci-dessous, je reprend sous forme de questions/réponses les restrictions mentionnées par Dyson pour l’utilisation de sa brosse de toilettage.

Sur quels chiens peut-on utiliser la brosse ?

Tous les chiens à poils longs et mi-longs. Ne convient cependant ni aux chiots, ni aux chiens à poils frisés et courts.

Dans quelles conditions utiliser la dyson groom ?

La brosse ne doit être employée que sur des chiens répondant aux critères sus-nommés. Ne pas utiliser l’accessoire sur des chiens dont le poil est mouillé ou présentant des noeuds.

Ne brossez pas un chien présentant des lésions cutanées (plaies, irritations, etc.), ne brossez-pas non plus les parties sensibles de l’animal : oreilles, organes génitaux, estomac, etc.

Peut-on utiliser l’accessoire sans distinction ?

Il ne s’agit pas de jouets (l’accessoire comme le chien), il est donc déconseillé de laisser les enfants jouer avec ou de toiletter eux-même le chien, à fortiori sans surveillance.

Précaution de sécurité brosse Dyson Groom

 

 

2 – Utilisation :

En ce qui  concerne l’utilisation de la brosse, rien de bien compliqué.

Utilisation brosse dyson groom

Illustration d’utilisation de la brosse. © Florent Leydet

 

Un système de rétractation permet d’aspirer les poils récupérés lors du brossage.

 

Démonstration sur Caline. Ah oui au fait, je tiens à préciser que si votre chien n’aime pas l’aspirateur cela va être un peu compliqué…

 Après un brossage de 3min :

Bac, aspirateur, chien, brossage, dyson, groom

Bac aspirateur brossage groom dyson

Contenu du bac de l’aspirateur après brossage. © Florent Leydet

 

 

Conclusion :

Afin de conclure je dirai que la brosse de toilettage Dyson, bien qu’elle soit un peu chère, est un outil dont l’utilité se jouera avant tout dans le long-terme.

Pour ma part Caline étant le principal vecteur de la dispersion de poils dans le logement, elle fera donc l’objet d’une attention toute particulière.