Mon chien s’est perdu – que faire ?

Mon chien s’est perdu – que faire ?

Conseils en cas de perte/disparition d’un chien

chien, rappel, fugue, faire revenir

 

La fugue ou la disparition sont malheureusement fréquentes chez nos compagnons à quatre pattes, chiens et chats… C’est un peu la saison d’ailleurs, il fait beau on sort d’avantage et inévitablement l’environnement extérieur propose quelques distractions…

Déjà on commence par bien respirer, je côtoie beaucoup de propriétaires de chiens et s’il y a bien une chose délicate c’est le stress de perdre son chien.

Bref, respirez ! Paniquer, courir ou s’angoisser sans prendre de décision ne le fera pas revenir plus vite…

 

Rappel : que votre chien ait fugué ou qu’il se soit perdu, les étapes restent globalement les mêmes. Cependant, pensez qu’un chien fugueur ne s’est pas nécessairement perdu, il n’a peut-être simplement pas envie de rentrer… dans l’immédiat en tout cas… Prédation, chaleurs, mauvaise insertion au groupe social, pour mieux le comprendre consultez un professionnel.

Attendez

Certains chiens reviennent au dernier endroit où ils nous ont vus : à la voiture ou s’ils ne sont pas loin au domicile. En extérieur laissez quelqu’un ou à défaut un vêtement familier à cet endroit si vous ne pouvez pas y rester. A votre domicile, laissez également quelqu’un ou un accès libre au cas où par chance il reviendrait.

Durant cette attente, inutile de préciser que crier son nom est indispensable. Dans cette première phase ne partez pas en courant pour le retrouver.

 

Cherchez

Ensuite si vous en avez l’opportunité (personne restée sur place) ou qu’il ne revient vraiment pas, partez à sa recherche. N’ayez pas peur d’avoir l’air idiot en appelant votre « chouquette d’amour », si ça marche la honte s’aura s’effacer d’elle-même…

 

Signalez

Affichez son signalement autour de l’endroit où il a disparu, contactez les mairies concernées. Vous pouvez également donner son signalement aux vétérinaires, voisins et commerçants.

 

Exemple d'une affiche, soyez précis et exhaustifs. (PS: non mon chien ne s'est pas perdu^^)

Exemple d’une affiche, soyez précis et exhaustifs. (PS: non mon chien ne s’est pas perdu^^)

 

Passez annonce sur les internet, sites-web et facebook principalement, pour cela pléthore de choix > https://www.google.fr/?gws_rd=ssl#q=chien+perdu

Si après plusieurs heures vous n’avez toujours rien, vous pouvez prévenir la police pour déclarer une perte ou un vol. Prévenez les fourrières et les refuges de votre secteur. Pour les fourrières, contactez les mairies et refuges ils devraient pouvoir vous informer.

Bien entendu il n’est pas à rappeler que l’identification obligatoire des animaux de compagnie est essentielle pour retrouver son animal. Dans le cas contraire, armez-vous de patience et parcourez tous les refuges, fourrières et sites d’annonces pour espérer le retrouver…

 

Conseils

Je ne prêche pas pour ma paroisse, la perte d’un animal est une épreuve difficile. Pour ma part, j’ai tendance à utiliser quelques petites astuces pour limiter la perte de mes chiens. Je reste le plus souvent sur les chemins et reste très vigilent aux sorties de tracés. Sur ma labrador qui n’est pas du tout fugueuse, mais qui est toute noir et aime se faufiler dans les buissons, j’utilise des tissus haute visibilité.

Je travaille aussi le rappel au sifflet car il porte beaucoup plus loin que la voix, fait un son constant et ne s’essouffle pas…

Autrement rien ne remplace le travail du rappel. Mais si vous n’avez pas confiance (notion essentielle) sortez votre chien en longe (10-15m) afin qu’il profite en toute sécurité de sa « liberté ». Le nerf de la guerre c’est l’attention que porte votre chien aux choses, personnes, etc. Capter son attention le plus possible c’est s’assurer de meilleurs chances lorsqu’on le rappel ou qu’on essaye de le stopper…

Parasites – Les tiques

Parasites – Les tiques

Parasites – Les tiques

 

Tique mâle, (C) Wikipedia

Voilà un sujet de saison !!

Les tiques

Qu’est-ce que c’est ?

Les tiques sont des ectoparasites hématophages de la famille des arachnides acariens. Les tiques sont présentes à peu près partout y compris dans les espaces urbains, cependant très sensibles à l’humidité, on les rencontre le plus souvent dans les sous-bois, les hautes herbes ou tout espace accueillant. La température d’activité optimale des tiques se situerait entre 7° et 25° C.

Comme la puce, la tique est un parasite externe se nourrissant du sang de son hôte. Seulement, la tique emploie une technique un peu différente : composée d’un rostre la tique pénètre en partie sous la peau de sa victime et s’y ancre solidement. C’est pourquoi il est parfois difficile de les retirer sans outil adapté.

Il existe une grande variété de tiques et il y a peu de vertébrés qui leur échappent ; même les vertébrés à sang froid peuvent en être victimes.

 

Transmission

Les tiques profitent du passage d’un être vivant à leur portée pour s’y installer, d’où leur préférence pour les bêtes poilues…

Il y a peu de chance qu’une tique se transmette d’un individu à un autre. Pourtant suivant les stades de leur développement, les tiques sont amenées à quitter un hôte pour un second après une transition. Sachez que lors de la reproduction, la tique mâle meurt et la femelle également juste après la ponte.

C’est en passant d’un individu à l’autre que les tiques sont contaminées par divers pathogènes. Les animaux sauvages sont les premiers vecteurs de cette contamination en servant de réservoir à tiques.

Risques

Bien plus que les puces, les tiques sont de véritables agents pathogènes et colportent des maladies, virus, bactéries et autres micro-organismes. D’aucuns considèrent qu’il s’agit de l’un des agents infectieux les plus important de la planète.

De nombreuses maladies sont transmises par les tiques et non des moindres comme la piroplasmose, la redoutable maladie de Lyme (borréliose), la leishmaniose ou encore l’encéphalite de la tique…

Le problème est que la tique est un vecteur sain dans la transmission et la conservation de certains virus. Si une morsure de tique n’est pas systématiquement accompagnée d’une pathologie grave, les agents pathogènes qu’elle inocule produisent souvent des effets de fièvres, allergies, etc.

Selon de nombreux observateurs, la prolifération des tiques va croissante dans presque toutes les régions du globe. En cause certainement, le climat et la disparition de certains prédateurs des réservoirs à tiques (rongeurs, etc.) provoquant un accroissement de leur population et de leur taux de contamination par des virus et autres bactéries…

Pensez à vous protéger un maximum et après une morsure de tique, si des symptômes apparaissent (quels qu’ils soient), n’attendez-pas!

Portez des vêtements couvrants, protégez vos bras et vos jambes c’est souvent par là qu’elles opèrent!

Traitement préventif

Pour nos amis les chiens et chats, il existe comme pour les puces des produits efficaces contre les tiques.

Ce sont bien souvent les même produits d’ailleurs comme pour les spot-on et le collier Scalibor. Si j’avoue avoir un problème de conscience avec ces pesticides systémiques, il est pourtant difficile de trouver un compromis efficace entre protection contre les maladies et un hypothétique empoisonnement…

Quoi qu’il en soit soyez extrêmement vigilants dans l’emploi de ces produits sur vos animaux (allergies, troubles organiques, etc.). Aux moindres signes étranges consultez votre vétérinaire 😉

Les chats semblent eux plus sensibles à ces produits, certains leurs sont d’ailleurs interdits, alors soyez prudents.

Produits naturels

Il devient intéressant aujourd’hui de penser aux produits naturellement répulsifs pour les animaux. Huiles essentielles de lavande, de menthe, de neem et le vinaigre sont de bons alliés. Cependant elles semblent plus efficaces sur les puces et les poux que sur les tiques. Un article est en cours de rédaction depuis un bon moment et devrait sortir d’ici l’été 😉

Spot-on

pipette, chien, spot-on, adventix

 

Le collier Scalibor

Boite scalibor grand chien

Pince tire-tique

pince à tique, pince o'tom, tique, chien, retirer une tique

Pour retirer une tique n’utilisez-pas vos doigts ou une pince à épiler, vous risqueriez de laisser le rostre sous la peau et de créer une infection.

Vaccination

Il existe aujourd’hui une vaccination pour les maladies de Lyme, la piroplasmose et la leishmaniose, non efficace à 100%. Pour ma part nous les faisons à nos deux chiens, pour ne pas nous dire  « et si nous l’avions fait ? » en cas de maladie…

Si cela vous intéresse demandez conseil à votre vétérinaire, sachez toutefois qu’un cocktail comprenant Lyme et Piro existe depuis longtemps, mais que la leishmaniose est plus récent et est indépendant. Pour les trois il faut donc deux protocoles et un peu d’argent…

Traitement curatif

S’il y a une chose sympathique avec les maladies principales de la tique, c’est qu’elles ne sont pas du tout inoffensives… Et qu’il n’existe pas de vaccin pour l’homme…

Notamment en ce qui concerne la maladie de Lyme qui se trouve être très néfaste : difficile à diagnostiquer, à traiter et ne se soigne plus vraiment à un certain stade…

Un traitement antibiotique suffit souvent à enrailler l’infection s’il est prit très tôt, c’est pourquoi il est important d’être alerté sur les dangers de la tique et des maladies afférentes!

 

Le statut juridique du chien, du chat et des autres animaux…

Le statut juridique du chien, du chat et des autres animaux…

La place des animaux de compagnie et des autres animaux dans notre monde d’aujourd’hui

Sans titre

Notre société a beaucoup évolué, celle des animaux aussi : depuis peu un manifeste soutenu par de nombreux intellectuels Français tente de faire passer une loi d’harmonisation sur le sujet de l’animal et de son caractère vivant et sensible. Une grande avancée visant à faire modifier le statut juridique des animaux qui à mon sens ne devrait pas s’arrêter à nos seuls chiens et chats.

Alors pour une fois, gros pavé engagé aujourd’hui et comme chez Patawouf on n’est pas spécistes, on a beau vivre avec des carnivores, on en oublie pas pour autant les autres animaux qui nous entourent. Certains pourront trouver mes propos excessifs, d’autres ne pas me comprendre, mais je vous invite simplement à réfléchir et à suivre cet adage, ne fait pas à autrui ce que tu ne voudrais pas que l’on te fasse.

D’un sujet spécifique comme celui-ci j’aimerais amener à penser global car quel qu’il soit un être vivant mérite respect et liberté.

Edit:

A la veille du sommet de l’agriculture 2014 notre président François Hollande a affirmé ne pas vouloir remettre en question le statut juridique des animaux, effet d’annonce pour apaiser les acteurs du monde agricole ou réelle intention, le combat semble reparti pour un bout de temps…. Entre promesses, pirouettes politiques, apaisement des uns et déculpabilisation des autres,  les animaux vont visiblement encore avoir le temps de « profiter » de leur statut juridique… Restant donc peu de choses, les souffrances resterons acceptables aux yeux de tous…

http://www.huffingtonpost.fr/2014/02/21/francois-hollande-animaux_n_4830042.html

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1156596-hollande-ne-changera-pas-le-statut-des-animaux-une-discrimination-comme-une-autre.html

 

Statut juridique des animaux

Les animaux sont considérés par le code napoléonien comme des biens meubles, c’est-à-dire des objets pouvant se mouvoir seuls, mais restant des objets il est alors possible d’en disposer assez librement.

Pourtant la Loi n°76-629 du 10 juillet 1976 relative à la protection de la nature reconnaît le caractère sensible des animaux et le fameux article L 214 fait état de cette sensibilité et donc de l’impossibilité supposé de convenir à sa guise des animaux. Pourtant si nos animaux de compagnie et en particulier les chiens et les chats sont de plus en plus considérés comme de « vrais » êtres vivants et à ce titre défendus lors de procès pour mauvais traitements ou cruauté -Cf  la récente affaire « Farid de la Morlette » donne de l’espoir – dans les faits rien n’est vraiment assuré pour eux et les animaux de rapports destinés à l’abattage sont eux encore bien moins considérés.

Vous pourrez trouver une belle synthèse des lois et articles sur les chiens sur le site des SPA de France.

 

 

Le problème d’une application à l’ensemble du monde animal

L’enjeu majeur et sous-jacent est la défense des acquis des éleveurs, abattoirs, industriels et chasseurs qui se sont déjà maintes fois opposés à ces projets de lois car ils considèrent que reconnaître le caractère d’être vivant et sensible des animaux serait un préjudice à leurs activités. Cf. : définition de la discrimination « Action de séparer, de distinguer deux ou plusieurs êtres ou choses à partir de certains critères ou caractères distinctifs. Fait de distinguer et de traiter différemment (le plus souvent plus mal) quelqu’un ou un groupe par rapport au reste de la collectivité ou par rapport à une autre personne ». Déjà encadrés par de nombreux décrets, normes et lois, l’élevage d’abattage est un facteur majeur des réticences en la matière de protection animale. L’omniprésence des chasseurs et sociétés de chasses dans les municipalités rurales est, elle, un facteur politique incontournable.

La maltraitance animale est au cœur de la question, définir ce qu’est une maltraitance est en lien direct avec le ressenti supposé des animaux. Souffrent-ils des traitements que l’on leur inflige ? L’étude des sentiments et du ressenti de la douleur sur les chiens avance de plus en plus mais est insuffisante/inexistante chez d’autres animaux. Pas besoin de sortir de chez soi pour voir cette souffrance : de nombreux documentaires la retranscrivent, bien qu’il soit plus facile de détourner les yeux, mais alors pourquoi ? Être égorgé n’est pas un traitement acceptable et une façon « indolore » de mourir, être castré à la main sans anesthésie, se faire couper le bec ou encore vivre dans 20cm² n’est pas un traitement juste et bienveillant. La mort est alors un coût et rien d’autre.

Bien que la considération des animaux d’agrément comme êtres vivants semble pour notre société occidentale un enjeu important, tout du moins pour leurs détenteurs, ce n’est pas l’arsenal répressif en faveur de ces animaux « privilégiés » qui provoque la plus grande inquiétude. Que l’on renforce et systématise les sanctions à l’encontre des éleveurs canins et félins et des nombreux propriétaires des chiens et chats irresponsables et cruels, serait un réel soulagement!

Mais ce n’est pas ce qui effraie les lobbyistes de la viande, pensez que si ces lois s’étendent aux porcs, bœufs, vaches, poulets, lapins, etc. l’industrie gigantesque de la viande et du lait serait durement touchée. Ainsi et comme toujours, les intérêts économiques (pour le moins puissants) essayent de l’emporter sur le bien commun.

Pour tous ceux qui comme moi considèrent les animaux comme leurs égaux en tant qu’êtres vivants, il est impossible d’imaginer deux poids deux mesures en ce qui concerne l’attribution d’une qualité d’être. Soit on considère tous les animaux comme des être vivants et sensibles soit on continue de les exploiter.

La vraie faille se trouve donc ici, la place de nos animaux de compagnie (apparentée à des enfants) devient un enjeu de société pour leurs propriétaires, le sort de leur animal et de sa considération. Il n’y a alors qu’un pas pour que l’on exige un traitement équitable de tous les animaux. Comment choisir quels animaux auraient le droit à la considération de leur existence et d’autres non, qui en serait juge, comment le définir ?

Ces questions sont d’ordre philosophiques et sociétales, elles reposent en majeure partie sur nos traditions et notre consommation immodérée de chairs animales, de ce que cela fait subir à notre planète et de ceux qui en font le commerce.

 

Quels enjeux pour l’homme et les animaux ?

Je n’ai pas la vanité de me croire penseur, lettré ou éclairé, cependant de ma place de citoyen qu’est la nôtre, je me pose des questions.

Ceci n’est pas un manifeste du véganisme, ce n’est pas le sujet, mais chacun est acteur de ce monde et finalement les intérêts économiques de certains n’existent qu’à travers nous. Pourtant la réalité est là, en France chaque jour des millions, d’animaux sont tués et maltraités et ce légalement. Certains parleront d’holocauste ou de génocide bien que la frontière entre les deux termes soit plus que mince. L’humanité a-t-elle le droit de traiter les autres espèces avec si peu d’égard ?

Je ne pense pas avoir à faire ma plaidoirie de la défense des chiens et de l’utilité d’une telle loi, je ne tiendrais pas ce blog et je ne ferais pas ce métier autrement. Cependant ce qui me touche c’est la mesure des choses, l’ampleur et les répercussions d’une telle décision.

Notre civilisation basée sur une consommation de masse (cela vaut pour notre sujet et bien d’autres), est en train de compromettre la vie de nos enfants. La grande majorité du réchauffement climatique, de la déforestation, de la famine et de la pénurie d’eau provient de l’élevage intensif/industriel et donc par conséquent du traitement des animaux. Alors si le simple fait d’octroyer et de reconnaître à nos chers poilus des familles le droit d’ETRE, tout simplement, alors je pense qu’un premier pas sera franchi pour le reste des biomasses.

Les animaux en dehors de la chaîne alimentaire, ne s’amusent pas à s’entretuer pour le plaisir. Pour l’homme maltraiter, exterminer ou manger d’autres espèces n’est pas une nécessité mais un plaisir.

 

Conclusion

J’espère donc que ce projet aboutira sur une modification de la loi et par extension à une jurisprudence en matière de défense et de protection de tous les animaux.

Il est évident que modifier les habitudes et les traditions de millions d’individus n’est pas aisé. Mais je me réjouis d’envisager de plus lourdes sanctions à l’encontre de ceux qui agissent contre le bien-être animal.

Pour signer la pétition c’est par ici > http://www.30millionsdamis.fr/agir-pour-les-animaux/petitions/signer-petition/pour-un-nouveau-statut-juridique-de-lanimal-22.html

 

 

 

 

 

Les chiens interdits dans les locations saisonnières

Les chiens interdits dans les locations saisonnières

Les chiens interdits dans les locations saisonnières

chien, location, saisonnière, tourisme, meublé, interdiction

Vous le savez peut-être, mais depuis 2012, la loi autorise désormais les bailleurs saisonniers à interdire l’accès des animaux de compagnie à leurs logements meublés.

En effet depuis la LOI n° 2012-387 du 22 mars 2012 relative à la simplification du droit et à l’allégement des démarches administratives, nos chers compagnons, chiens et chats, sont susceptibles d’être refusés dans les locations saisonnières.

Cette « simplification » modifie la loi n° 70-598 du 9 juillet 1970 qui établissait l’interdiction aux bailleurs de refuser les animaux domestiques. Soyez rassurés, ceci ne concerne que les locations de tourisme meublés, votre logeur ne peut pas vous interdire d’avoir un animal dans votre logement principal ou une location saisonnière non meublée.

 

Abandons, stigmatisation, cette loi ne présage rien de bon pour nos amis à quatre pattes…  C’est assez déconcertant à l’heure où la place de nos animaux devient de plus en plus controversée, notamment dans les espaces urbains.

Déjà que la plupart des communes interdisent l’accès des chiens à leurs plages, on peut s’attendre à voir une généralisation de l’interdiction des chiens aux lieux de vacances. Certes de nombreux propriétaires indélicats participent à donner une mauvaise image des chiens, pour autant cela n’est pas l’apanage de ceux qui ont le courage d’amener leur chiens en vacances.

Quoi qu’il en soit, pensez donc à anticiper vos voyages pour ne pas vous faire surprendre!

 

 

2013, l’année de la lettre « i » pour nos amis les chiens!

2013, l’année de la lettre « i » pour nos amis les chiens!

Prénoms en « I » pour les chiens en 2013

Cette année en 2013, c’est avec une implacable logique que la 9e lettre de l’alphabet succède à son ainée comme première lettre de prénom chez nos amis les chiens. 2013 est donc bien entendu l’année des « i » !

lettre i chien

Je vous propose ici une liste de noms de chiens commençant par la lettre « i ».

Il est toujours difficile de trouver un prénom pour son animal… Il le conserve toute sa vie et il faut pouvoir le crier dans la rue sans passer pour un illuminé… c’est pourquoi chaque année une liste de prénoms permet de s’y retrouver dans un flot illimité de possibilités. Mais si le regard des autres ne vous atteint pas, le mieux reste d’assumer!

Iago
Iam
Iana
Iasmine
Iawa
Iberia
Ibis
Icare
Ice
Iddylis
Idéfix
Idem
Ides
Idol
Idriss
Idylle
Iena
Iggy
Igloo
Igor
Ikea
Ilko
Illinois
Illos
Iloa
Imagine
Iman
Imarathi
Imborra
Imiko
Ina
Inci
Incognito
Indian
Indigo
Indra
Inca
Instinct
Intox
Intrepide
Inuit
Inzo
Iori
Iota
Ippy
Ipso
Ira
Iris
Irish
Irka
Iro
Iroise
Iroka
Iron
Irun
Isa
Isara
Isatis
Isba
Ishka
Isie
Isis
Iskra
Island
Isly
Isy
Iti
Ito
Ivan
Ivoire
Iwa
Izar
Izor
Izzy

 

Pour le côté geek, un peu foufou ou juste différent voici quelques prénoms tirés d’univers de séries, films, animés, etc.

Isengard
Isildur
Ironman
Irène
Intel
Iso
Indiana
Indy

N’hésitez-pas à compléter et/ou a vous inspirer de cette liste pour vos propres créations!

Les essentiels pour partir avec son chien en vacances

Les essentiels pour partir avec son chien en vacances

Petits rappels pour partir avec son chien en vacances

Les essentiels pour partir avec son chien en vacances

Arkos et Caline à la plage. © Florent Leydet

Ayez toujours avec vous une trousse à pharmacie contenant quelques essentiels : antiparasitaires, eau oxygénée ou un antiseptique conseillés par votre vétérinaire, une pince à tiques (O’tom ou autre), du sérum physiologique pour les yeux, un thermomètre, une muselière en cas de blessure douloureuse, etc.

Notez l’adresse et le numéro de téléphone du cabinet vétérinaire le plus proche de votre lieu de séjour.

Les papiers d’identité utiles :

Passeport européen & Vaccination antirabique (pour les voyages en Europe)

Identification

Médaille avec nom du chien et numéro de téléphone en cas de perte

Assurance responsabilité civile

Carnet de santé à jour

 

Que faire en cas de petits tracas ?

Les brûlures de coussinets sur le sable ou le bitume :

Tout comme pour nous, humains, passez les pattes de votre animal à l’eau froide quelques minutes puis consultez un vétérinaire.

Le coup de chaleur :

Bête noire des chiens en été, le coup de chaleur est un véritable danger.

En cas de coup de chaleur, plongez votre chien dans l’eau froide (mais pas glacée) ou recouvrez-le d’un linge mouillé, faites-le boire et consultez en urgence un vétérinaire.

A savoir : cette affection touche davantage les chiens foncés,  brachycéphales, atteints d’une insuffisance cardiaque, les chiots et les vieux chiens.

La noyade :

La noyade peut surprendre n’importe qui, si vous êtes amenés à avoir une activité nautique soutenue (canoë, bateau, etc.) pensez à mettre un gilet de sauvetage à votre animal, cela le soutiendra dans ses efforts en cas de courants, vagues, etc.

Si toutefois votre chien venait à se noyer, il existe quelques méthodes que je n’ai pas moi-même testé mais qui semblent fonctionner tant on les retrouve sur internet.

Afin d’évacuer l’eau des poumons de votre chien, en fonction de sa taille :

  • Suspendez-le par les pattes arrières, tête en bas puis ouvrez-lui la gueule et comprimez lui la cage thoracique afin d’extraire le liquide.
  • Portez-le par le ventre sur vos épaules, à une ou plusieurs personnes si le chien est vraiment grand, puis procédez de la même manière en manipulant son abdomen afin de faire sortir l’eau.

Consultez un vétérinaire.

La morsure de vipère, la piqûre d’insecte, etc. :

En cas de morsure de vipère (j’y reviendrai dans un futur article), maintenez votre chien au calme et contactez d’urgence un vétérinaire pour obtenir la marche à suivre.

Idem pour les piqûres d’insectes, de contact avec des chenilles processionnaires ou de grenouilles vénéneuses.

 

Le voyage en voiture :

J’en parlais déjà dans un précédant article, mais je refais un point.

  • Ne nourrissez pas votre chien durant le voyage, préférez un petit repas léger quelques heures avant le départ si ce n’est pas possible de le nourrir à l’arrivée.
  • Ne pas laisser le chien seul dans la voiture en stationnement, le soleil tourne et la chaleur peut provoquer déshydratation et arrêts cardiaques. Je vous conseille vivement de vous munir d’une boussole afin de déterminer la course du soleil et donc de l’ombre possible pour votre chien. (Sur smartphone ou avec une bonne vieille boussole).
  • En voiture faites des arrêts toutes les deux heures. Ceci étant déjà conseillé pour nous, profitez-en pour sortir votre bête pour qu’elle se dégourdisse les pattes !
  • Ne laissez pas votre chien sortir la tête par la fenêtre, c’est une source de conjonctivites et/ou d’otites.

Chiens-voiture-voyage

Rappel des petits conseils pour amener son chien à la plage :

  • Prendre de l’eau et une gamelle.
  • Un parasol, car l’ombre est indispensable !
  • Un collier en nylon ou sanitaire afin de ne pas abimer le beau collier en cuir acheté pour Noël…
  • De la corde ou une laisse en nylon (laissez à la maison la laisse enrouleur qui se trouve être pratique pour la baignade, mais le sel et le sable lui sont fatale…).
  • Si vous le pouvez, faites graver une médaille avec votre nom et votre numéro de téléphone en cas de fugue ou de perte.
  • Pour le retour pensez à laver et à brosser votre chien pour retirer le sable et le sel qui peut être irritant.

 

Bon voyage et bonnes vacances!