«

»

Août
14
2015

Le chien et la chaleur

Le chien et la chaleur

 

Quelques rappels essentiels :

Le chien est un animal endotherme, c’est-à-dire qu’il possède un système de thermorégulation et sa chaleur interne doit être constante. Jusque-là c’est la même chose que nous, il s’agit d’un équilibre constant entre production de chaleur (thermogénèse) et évacuation de chaleur (thermolyse). La température du chien se situe vers 38,5°C et les variations sont très mal tolérées par leur organisme !

 

Gestion de la chaleur chez le chien : Le halètement.

La particularité des chiens, comparativement aux humains, est qu’ils ne possèdent que très peu de glandes sudoripares ; logées au niveau des coussinets, leur surface ne suffit pas à réguler la température du chien. C’est pourquoi ils halètent continuellement ou presque afin de stabiliser leur métabolisme.

 

On peut préciser que plus l’air est sec plus le halètement est efficace et qu’en revanche, plus l’air est humide plus le transfert est réduit.

 

Gestion de la chaleur chez le chien : La conduction et la radiation.

Moins efficace mais néanmoins nécessaire, la conduction et la radiation permettent de maximiser les pertes de chaleur via l’épiderme. Il ne s’agit pas de sudation mais simplement d’une perte d’énergie par contact ou radiation. Apparemment lors de fortes chaleurs, le système sanguin du chien favorise les transferts de sang via les canaux périphériques plutôt que les réseaux internes afin d’optimiser les pertes.

 

Gestion de la chaleur chez le chien : Le comportement.

Quoi qu’il en soit, la meilleure solution développée par les chiens réside dans des mécanismes comportementaux évidents. Recherche de l’ombre, du frais, alimentation aux heures les moins chaudes, absorption de boisson plus élevée, etc.

 

Aider son chien à gérer la chaleur.

Tout est question de bon sens… Mais comme c’est surtout quand on ne se méfie pas qu’arrivent les accidents, restez vigilants !

RAPPEL : Si votre chien est brachycéphale, noir,  malade, en surpoids, âgé ou qu’il n’est pas habitué à la chaleur, soyez d’autant plus sur vos gardes.

 

Voici donc quelques points à observer (ceci n’étant pas exhaustif) :

1° Toujours avoir de l’eau à boire. (Pas d’eau glacée)

Mouillez votre chien si vous le pouvez avec de l’eau à température ambiante et/ou baignez-le partout où ça peut être possible.

Pour ceux qui n’ont pas cette possibilité, il existe des couvertures et des manteaux rafraîchissants pour les chiens sensibles ou obligés de supporter la chaleur (appartements, vacances, etc.)

Chien manteau rafraichissant Easydri

2° Sortir aux heures où le soleil n’est pas à son apogée (avant 10h et après 17h).

3° Emprunter le plus possible des zones ombragées.

4° Éviter les sols bitumeux qui peuvent être brûlants.

Petite astuce très présente sur le net : laissez le dos de votre main sur le bitume, si vous ne tenez pas 5 secondes c’est que le sol est trop chaud pour les coussinets de votre chien.

chien brûlure coussinet sol chaud

5° Ne pas faire d’efforts intenses et respecter l’état physique du chien.

6° Ne pas prendre la route si vous n’avez pas de climatisation.

7° Ne pas laisser votre chien dans votre voiture à l’arrêt.

Si vous devez faire un arrêt soyez certain que votre chien ait de l’eau, que quelqu’un reste présent et que vous pouvez ventiler suffisamment le véhicule.

Chiens-coffre-voiture

 

Vous pouvez utiliser une gamelle anti-débordement, voir l’article sur la roadrefresher.

 

Enterbailleur de coffre vu de l'intérieurEt un entrebâilleur de coffre, un petit objet génial et indispensable !

 

Le coup de chaleur.

Le coup de chaleur est donc l’affection la plus courante en cas de surchauffe de l’organisme. S’il n’est pas pris à temps le coup de chaleur peut occasionner des séquelle graves au cerveau et même entraîner la mort !

Reconnaître le coup de chaleur :

Si votre chien présente les symptômes suivants il peut être victime d’un coup de chaleur :

Hausse du rythme cardiaque et respiratoire : Halètement excessif, écume, bave

Hausse de la température corporelle : truffe chaude, corps chaud

Comportement de gène et inhabituel : recherche de fraîcheur

Apparition de mouvements involontaires : convulsions, tremblements

Pertes de consciences : vertiges, évanouissements

Cyanose : muqueuses bleues/grises

 

Dans le cas d’un coup de chaleur – Que faire ?

Ne perdez pas de temps et restez calme.

Appelez votre vétérinaire ou le vétérinaire le plus proche. Il vous conseillera pour amener votre chien jusqu’à lui.

Ne forcez pas votre chien à se lever. Placez-le à l’ombre.

Humidifiez-le avec un gant ou recouvrez-le d’un linge humide mais ne l’immergez-pas.

Proposez-lui à boire s’il le peut, mais sans excès.

Ventilez l’air autour de lui si possible.

 

Conclusion

La gestion de la chaleur est primordiale en saison estivale et fait surtout appel au bon sens. Soyez extrêmement vigilants si votre chien vit ses premiers jours de chaleur ou s’il est fragile.

Respectez des règles simples et si par malchance votre chien prend chaud, consultez un vétérinaire en urgence.

 

 

2 commentaires

  1. laurene a dit :

    Bonjour,

    Je viens tout juste de découvrir votre blog et je le trouve super.

    Les articles sont extra!

    J’ai trouvé cet article très bien, et pour le coup je ne connaissait pas l’astuce de la main sur le sol pour regarder la température du sol ! il est un peu tard maintenant mais me sera très utile l’été prochain 😉

    Je débute un blog pour petits chiens, si vous voulez, vous pouvez aller le voir ! Cela me ferrait très plaisirs

    En tous les cas continuer comme ça, je serais ravi de lire vos prochains articles 🙂

    Jack et moi même vous souhaitons une très bonne soirée !

  2. location villa ile maurice a dit :

    Super l’article. Idéal avant notre départ en séjour de détente. Je dis cela parce que Rudy et Sam, qui sont mes chiens, ne se séparent jamais de nous quelques soient les destinations. Et avec vos astuces, je redoublerai surement de vigilance. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.