«

»

Sep
17
2013

Le chien et le jardin

Le chien et le jardin

Le chien a-t-il besoin d'un jardin

Retour de vacances et donc aux publications, certains l’auront peut-être remarqué, je me suis fait discret ces dernières semaines… Alors pour bien démarrer la rentrée et parce que l’on me pose souvent la question et comme j’ai du mal à être objectif je vais vous donner mon point de vue, au risque de se fâcher…^^

 

La réflexion récurrente, tirée de je ne sais quel adage complètement suranné, voudrait qu’un chien ne saurait être heureux et épanoui sans un jardin.

« J’attends d’avoir un jardin pour avoir un chien », « On a pris un chien maintenant qu’on a un jardin, ce n’était pas possible avant on vivait en appartement »…

Par analogie, je me rappelle avoir été choqué par une annonce d’abandon, « Cause déménagement en appartement, nous nous séparons de notre chien Labrador de 11 ans », je ne sais pas si c’est le fait d’avoir ma Caline auprès de moi du haut de ses 10 ans qui m’a rendu plus sensible, mais je ne comprends vraiment pas comment il est possible de vivre 11 ans avec un compagnon et s’en débarrasser si facilement…

On est d’accord, un Labrador de 11 ans est une gigantesque patate de canapé, comme s’il ne pouvait pas se faire au confort rassurant d’un bon chez soi…

 

Que ce soit la méconnaissance des besoins d’un chien (étonnant après 11 ans de vie commune) ou simplement l’extraordinaire fainéantise des certains, je pense qu’il y a un réel effet de société et c’est inquiétant.

Alors des clients me demandent souvent comment je fais pour vivre avec mes chiens en appartement alors qu’eux-mêmes sont dans la même situation. Je pense que ce n’est pas tant par curiosité que pour se rassurer, mais pourtant cette question me surprend à chaque fois…

 

Un chien a-t-il besoin d’un jardin pour être heureux ?

Je vous dirais qu’un chien n’a pas nécessairement besoin d’un jardin pour s’épanouir, en revanche il a besoin d’extérieur !

Rien d’extraordinaire, le chien est un animal social, ce qu’il souhaite c’est vivre avec son groupe social. Le jardin l’importe peu tant que nous ne sommes pas avec lui, certes certains chiens s’accommodent bien de cette vie, mais la plupart d’entre eux s’ennuient seuls dans leurs jardins, privés de stimulations, d’aventures, etc.

Si l’être humain a l’extraordinaire capacité de pouvoir végéter dans un canapé des jours durant, il a néanmoins la possibilité de s’en échapper et cette seule idée est une liberté que certains chiens n’ont pas. Le chien lui a une vision un peu différente de la vie. C’est donc avant tout un problème de mode de vie.

 

Les risques du « chien de jardin ».

Ce que l’on sous-entend par « chien de jardin », c’est un chien qui ne sortirait pas de son enclos au moins 3 fois par semaines, en laisse et/ou en liberté.

Car le vrai problème réside ici ! Ce n’est pas tant le jardin qui est un problème pour l’animal, mais le mode de vie qui l’englobe. Trop fréquemment, je rencontre des chiens de jardin – faire-valoir d’un way-of-life fantasmé – ils ne sont là que pour faire joli sur la pelouse. Certains chiens ne sont pas sortis depuis plusieurs mois voire années ! Et il en résulte un phénomène de frustrations parfois incontrôlables engendrant des agressions,  aboiements, ou encore destructions, etc.

Le jardin n’est pas un palliatif au manque d’exercices et de sorties.

 

 

Le chien a besoin d’activités.

Le chien à la campagne :

Je sais qu’un grand nombre de personnes consciencieuses n’utilisent leur jardin que pour y passer du temps avec leur animal. Alors pour ceux qui envisageraient de se la couler douce pendant que Médor remplit le cahier des charges de la famille modèle, pensez que votre chien est un être vivant et qu’il ne souhaite pas vivre en prison, aussi confortable et dorée soit-elle !

 

Le chien en ville :

Ne vous inquiétez-pas je n’oublie personne, je m’étonne toujours après avoir passé l’hiver dehors avec mes chiens, de trouver de nouvelles boules de poils dans les rues à l’arrivée du printemps (je ne parle pas de chiots 😉 ).

Car en ville aussi de nombreux chiens souffrent du manque d’activités et sans jardin c’est bien pire ; mais si certaines villes comme Paris n’apportent aucune aide aux propriétaires de chiens, de nombreuses agglomérations et petites villes permettent un minimum d’activités…

 

Alors que faire ?

Pour tous ceux qui se posent la question d’avoir un chien ou qui souhaitent déculpabiliser de vivre en ville ; avant de vous retrouver avec des « problèmes » de comportement ou de nuisances liés à l’enfermement de votre chien, pensez d’abord à votre mode de vie.

Si vous pensez avoir le courage de sortir votre chien quasi-quotidiennement, de lui proposer des balades et d’interagir avec lui le plus souvent, alors vous pourriez avoir l’utilité d’un jardin pour votre chien (à l’inverse votre jardin n’a pas forcement besoin d’un chien).

 

Si vous avez vraiment du temps à consacrer à votre chien, alors il sera heureux, que vous soyez en ville ou à la campagne!

 

 

 

3 commentaires

  1. BOUQUIN BOUQUINE a dit :

    ; )

    http://www.monbestseller.com/manuscrit/le-chien-et-le-maitre-absolu#.UxNbkPl5NnX

  2. Pasbetes a dit :

    J’ai beaucoup apprécié cet article. Propriétaire d’un grand chien en ville, je sais ce que veulent sous entendre les remarques : « T’as un chien ? T’as pas de jardin ? » Non mais je le rend heureux quand même 🙂

  3. Max a dit :

    C’est vrai que ce n’est pas toujours facile de trouver une activité à son chien quand on vit en appartement mais outre les jardins et parcs public qui acceptent les animaux il est également possible de se rendre dans certains clubs canins à la périphérie de la ville. Accorder un petit peu de temps pour son chien est important.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.