«

»

Nov
01
2012

Le retournement / torsion de l’estomac chez le chien

Le syndrome de retournement ou torsion de l’estomac chez le chien

 

Concernant les maladies fréquentes chez le chien, il y en est une qui s’avère être très préoccupante : « La torsion de l’estomac ou retournement d’estomac » est une affection qui, comme son nom l’indique, touche l’estomac mais qui entraîne avec elle d’autres organes.

 

Le syndrome du retournement d’estomac est un mal qui touche avant tout les grandes races (surtout les dogues allemands, setters, terre-neuves, saint-bernards, etc.), mais la plupart des chiens sont susceptibles d’en être victimes, notamment certaines races moyennes (labradors, bouviers bernois, etc.).

Cette affection survient le plus souvent sur des chiens d’âges moyens à âgés mais peut également affecter les plus jeunes. Il semblerait que certains facteurs aggravants pourraient intervenir dans l’apparition de ce trouble : la digestibilité des aliments, le stress et l’anxiété, la façon d’ingérer les aliments, l’activité physique, etc.

 

Symptômes et signes cliniques :

Les symptômes ne sont pas systématiques, il peut donc parfois être difficile d’identifier le retournement de l’estomac. Ce qu’il faut absolument retenir c’est que même si la torsion est partielle, l’état général du chien est altéré et permet d’anticiper la survenance du problème. En effet dans la quasi-totalité des cas le chien présente des difficultés à se mouvoir. Autrement voici les symptômes courants du retournement de l’estomac :

  • Agitation et déplacements incessants.
  • Déplacements difficiles.
  • Bave plus ou moins abondante.
  • Gémissements (mais parfois le chien ne se plaint pas).
  • Tentatives de vomissements le plus souvent sans succès.
  • Gonflement de l’abdomen, le ventre est dur et gonflé (météorisation).

Les signes cliniques sont observables par le praticien lors d’une palpation. C’est notamment la météorisation qui permet de déterminer la survenance du trouble et donc de l’intervention urgente pour la survie de l’animal.

 

Progression et facteurs de risques :

Dans les faits, la torsion de l’estomac est pour ainsi dire véritablement un retournement, il s’agit d’un passage de l’estomac autour des ligaments servants à le maintenir dans la cage thoracique. Il peut parfois emporter la rate avec lui, mais c’est surtout l’estomac qui en se « fermant » empêche l’évacuation normale des gaz qui le composent et le font gonfler. Le gonflement provoque des dysfonctionnements lorsque l’estomac vient s’appuyer sur les organes qui l’entourent. L’afflux sanguin est altéré, c’est un choc pour l’organisme. Dans ces conditions, l’espérance de vie est nulle, seule l’intervention urgente d’un vétérinaire peut sauver le chien. Sans intervention la mort survient entre 2 et 10 heures.

Les torsions de l’estomac sont plus fréquentes à la suite de repas copieux et d’exercices physiques intenses favorisant ainsi la mobilité de l’estomac. Il est alors intéressant de morceler le repas du chien afin de limiter la quantité d’aliments en stationnement dans l’estomac. Mettre le chien au repos à la suite du repas, n’est pas toujours la meilleure prévention, cependant éviter de surélever la nourriture ou de limiter l’absorption d’eau serait semble-t-il bénéfique. Les chiens stressés, gloutons ou agressifs seraient eux aussi plus exposés (engendrement de dérèglements internes liés au stress émotionnel).

 

Solutions médicales :

Quel que soit l’avancement du trouble, l’intervention d’un vétérinaire est indispensable.

En premier lieu il s’assurera des signes cliniques afin de diagnostiquer le mal, ensuite à l’aide d’une sonde il cherchera à évacuer les gaz et/ou liquides piégés. Si la torsion est trop forte, il se peut que la sonde ne passe pas, une opération est alors possible afin de libérer les gaz et/ou les liquides, puis de remettre l’estomac en place. Il est également possible d’effectuer une gastropexie, qui consiste à coudre l’estomac à la paroi de l’abdomen afin de limiter les récidives.

 

Pour plus d’informations je vous invite à consulter google ou cette thèse vétérinaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.