Amener son chien au travail limiterait le stress

Amener son chien au travail limiterait le stress

Amener son chien au travail limiterait le stress…à condition d’en avoir un et d’aimer cela…

 

Un groupe de chercheurs d’une université américaine a publié cette année un document de recherches sur le lien entre chien et stress dans le cadre du travail en entreprise.

Leur travail s’est penché sur le stress et la perception de l’organisation dans un environnement de travail dans lequel les chiens sont acceptés.

Pour cela trois types de personnes ont participé à l’étude, des employés qui amènent leur chien avec eux, des employés qui décident de ne pas les amener avec eux et enfin des employés qui n’ont pas de chien (DOG group, NoDOG group, NOPET group).

L’étude a eu lieu dans une fabrique de produits au détail située en Caroline du Nord. Celle-ci emploie 550 personnes et autorise depuis 15 ans les employés à venir accompagnés de leurs chiens. A ce jour entre 20 et 30 chiens accompagnent leurs propriétaires au travail dans cette entreprise. Les employés étudiés sont tous au moins titulaire d’un baccalauréat ou plus et travaillent en bureaux essentiellement.

 

Trois effets sont étudiés :

L’engagement affectif (avec la société).

La perception du soutien organisationnel.

La satisfaction de son travail.

 

Je ne vais pas m’attarder sur l’analyse de l’étude qui est assez technique. Elle contient de nombreux chiffres de données et d’analyses structurelles sur les employés au sein de leur entreprise.

Le papier est en anglais, vous pouvez consulter le *.pdf via le lien suivant : « Preliminary investigation of employee’s dog presence on stress and organizational perceptions »

Quoi qu’il en soit, il est intéressant de commenter les quelques graphiques et tableaux présents à la fin du document.

Le graphique ci-dessus présente le niveau de stress de chaque groupe au cours d’une journée de travail en présence de chiens.

On s’aperçoit que le groupe des employés ayant amené leurs chiens (bleu) est celui qui est le moins stressé et présente même une légère régression du stress. A l’inverse le groupe des employés possédant des chiens mais ne les ayant pas amenés (rose) est de loin le plus stressé et celui-ci semble s’accroître avec le temps.

Tandis que le groupe n’ayant pas de chiens (vert) reste plutôt indifférent à la présence des chiens.

Le graphique ci-dessus représente les résultats d’expérience du groupe de ceux qui amènent leur chien. Cependant pour cette expérience particulière, les chercheurs ont étudié les nuances de stress en fonction de la présence ou non de leur animal lors d’une journée de travail.

En rose l’étude en l’absence des chiens, en bleu en présence des chiens. On voit clairement que le stress augmente tout au long de la journée en l’absence de chiens tandis qu’en présence de chiens le stress des employés diminue et se stabilise.

 

Conclusion

Les chercheurs ont ainsi déterminé que la plupart des employés ne ressentaient pas de différence dans leur productivité lorsque des chiens étaient présents.

Mais également que pour à peu près 20% des employés, la présence des chiens était perçue comme une menace à leur productivité. C’est également le taux de personnes percevant la présence de chiens comme bénéfique à leur travail.

Enfin ils considèrent que la présence de chiens sur le lieu de travail est plutôt bien vue, mais que certaines considérations « pratiques » comme la propreté, le comportement, etc. devraient être écartées et/ou prises en compte pour des travaux complémentaires sur les employés n’ayant pas de chiens.

 

Discussion

L’idée est assez intéressante, bien que je ne sois pas le mieux placé pour en juger (je travaille avec des chiens et j’ai souvent les miens avec moi dans mon travail…), il pourrait être utile à certaines entreprises d’explorer cette opportunité afin de réduire l’anxiété du personnel.

Petit bémol, l’étude s’est portée sur les employés d’une entreprise qui a déjà l’habitude d’accueillir des chiens, bien que difficile, il aurait été intéressant d’observer cela au sein d’une entreprise qui n’est pas coutumière de cette pratique.

L’initiative existe déjà en France dans certaines entreprises, je pense notamment à une animalerie en ligne…

A quand d’autres initiatives ?